Bangkok et Chiang Mai figurent aujourd’hui dans les dix premières places du classement des villes les plus polluées du monde publié par le site airvisual.com

Les deux principales métropoles de Thaïlande sont classées à la première place des villes les plus toxiques pour Chiang Mai avec un indice record de 297, tandis que Bangkok se situe au septième rang avec un indice de toxicité de 161.

La Thaïlande est aussi le seul pays avec la Chine à avoir deux villes dans le top 10 de villes les plus toxiques du monde.

Source : capture d’écran du site https://www.airvisual.com/world-air-quality-ranking, le 12 mars 2019 à 14h

Dans le nord de la Thaïlande, cette pollution atmosphérique est en fait principalement la conséquence de feux volontaires allumés par les agriculteurs pour fertiliser leurs champs (pratique dite de l’écobuage).

Après la récolte la façon la plus rapide et facile de nettoyer les terres est de mettre le feu aux résidus qui encombrent les champs.

Cette pratique ancestrale produit d’énormes quantités de fumées qui polluent l’atmosphère, et pas uniquement en Thaïlande.

​Une autre cause de ces fumées polluantes, sont les feux d’ordures par manque d’accès à des décharges. Des milliers de villages brulent leurs déchets de cette manière pour s’en débarrasser.

Le smog résultant de ces facteurs, est considéré comme dangereux pour la santé. Il peut provoquer des difficultés à respirer, des picotements des yeux, des toux et même des maux de têtes.

4.9/5 (8 Reviews)

1 commentaire

  1. Pour la première fois depuis 10 séjours en Thaïlande, j’ai été malade très malade à Bangkok. Sinusite, bronchite , fièvre. Obligée de porter un masque. Presqu’impossible de respirer. Dix jours délicats. Après ChiangMai, pour 3 semaines la situation a été un peu mieux mais cependant difficile. En 2º ans la situation s’est dégradée. Je ne pense pas pouvoir y retourner tant que la pollution est à ce point.villewieu

Laisser un commentaire