Sept Français arrêtés en Thaïlande risquent la prison à perpétuité

Les sept jeunes touristes français arrêtés en Thaïlande pour avoir séquestré une compatriote risquent 15 à 20 ans de prison, la prison à perpétuité ou la peine de mort selon les dispositions du code pénal thaïlandais concernant l’enlèvement et la séquestration avec violence.

L’agression s’est produite à la sortie d’une boîte de nuit dans le quartier de Patong à Phuket. Les agresseurs, originaires de Villeneuve-la-Garenne en banlieue parisienne comme leur victime, sont connus des services de police français pour trafic de drogue.

Ils ont tenté d’extorquer de l’argent à sa famille en lui envoyant une vidéo de son passage à tabac. «Ils ont attaqué leur victime et l’ont kidnappée» samedi dans la station balnéaire de Phuket, dans le sud de la Thaïlande, a déclaré le colonel Prachum Ruangrong.

La jeune femme, maltraitée, s’en est sortie avec le nez cassé et de multiples contusions. Elle a été libérée samedi, quelques heures après son rapt. Les vidéos mettant en scène les violences infligées à la jeune femme ont été partagées sur les réseaux sociaux en France.

Ils étaient en vacances à Phuket avec la victime et son petit ami, où ils louaient une villa ensemble. «Ils ont accusé la victime de leur avoir volé 5 000 euros et ils ont enregistré un clip vidéo, qu’ils ont envoyé à sa mère en France, disant qu’elle serait tuée si l’argent n’était pas versé», a précisé M. Prachum.

La code pénal thaïlandais prévoit des peines très lourdes pour les faits d’enlèvements et de séquestration accompagnés d’une demande de rançon.

Section 313 du code pénal thaïlandais. Rançon

Celui qui, pour obtenir une rançon:

  1. Enlève un enfant qui n’a pas encore plus de quinze ans;
  2. Enlève une personne âgée de plus de quinze ans en utilisant des moyens trompeurs, une menace, un acte de violence, une influence injuste ou un moyen de coercition par tout autre moyen; ou
  3. Retient ou détient toute personne, doit être puni d’un emprisonnement de quinze à vingt ans et une amende de trente mille à quarante mille bahts, ou d’emprisonnement à vie, ou la mort.

A noter que dans le second alinéa les peines sont aggravées si l’enlèvement est accompagné « d’actes de torture ou de cruauté excessive, afin de causer des lésions corporelles ou des dommages psychologiques, le délinquant doit être puni de mort ou d’emprisonnement à perpétuité« .

A noter que les peines encourues sont identiques pour les complices de l’enlèvement.

Section 314. Complicité

Quiconque, qui est reconnu complice de la commission de l’infraction selon l’article 313, sera passible de la même peine en tant que principal dans une telle infraction.

Section 315. Intermédiaire à la rançon

Quiconque agit en tant qu’intermédiaire pour exiger, accepter ou accepter des biens ou des avantages auxquels il n’a pas droit en vertu de l’article 313 ou de la personne qui donnera la rançon, sera emprisonné de quinze à vingt ans et condamné à une amende de trente mille baht à quarante mille baht, ou l’emprisonnement à vie.

«Histoire de jeunes de quartier»

«Tous les sept sont en détention alors que la police procède à des vérifications de leurs antécédents criminels», a déclaré le Col Prachum.

« La police française nous a informés que certains des suspects ont des casiers judiciaires impliquant des affaires de trafic de drogues dans leur pays d’origine », a-t-il ajouté.

« Nous enquêtons toujours sur leurs motivations pour ce dernier incident », a déclaré le Col Prachum.

« Les dossiers d’immigration montrent qu’ils entrent et sortent souvent de la Thaïlande en tant que touristes. À l’heure actuelle, l’enquêteur traduit le clip et le message du français vers le thaï pour l’inclure dans le dossier qui sera remis au procureur.

Le colonel Prachum a expliqué que la police thaïlandaise n’a pris connaissance de l’affaire que mardi (6 mars), après que des fonctionnaires de l’ambassade de France ont amené la victime au poste de police de Chalong pour déposer une plainte formelle.

Texte original du code pénal thaïlandais

Section 313. Ransom

Whoever, in order to obtain a ransom:

  1. Takes away a child not yet over fifteen years of age;
  2. Takes away a person over fifteen years of age by using deceitful means, threat, doing any act of violence, unjust influence or mode of coercion by any other means; or
  3. Restrains or detains any person, shall be punished with imprisonment of fifteen to twenty years and fined of thirty thousand to forty thousand Baht, or imprisonment for life, or death.

If the commission of the offence according to the first paragraph causes grievous bodily harm to such person taken away, restrained or detained, or is by acts of torture or hardly cruelty so as to cause bodily harm or mental harm to such person, the offender shall be punished with death or imprisonment for life. If the commission of such offence causes death to the person taken away, restrained or detained, the offender shall be punished with death.

Section 314. Accomplice

Whoever, to be a supporter to the commission of the offence according to Section 313, shall be liable to the same punishment as a principal in such offence.

Section 315. Intermediary to Ransom

Whoever act as the intermediary person to demanding, accepting or agreeing to accept any property or benefit to which not to be entitled from the offender under Section 313 or from the person who will give the ransom, shall be imprisoned as from fifteen years to twenty years and fined as from thirty thousand Baht to forty thousand Baht, or life imprisonment.

 

Redaction Bangkok
Redaction Bangkok
La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Récents

33,612FansJ'aime
183FollowersSuivre
2,038FollowersSuivre
1,405FollowersSuivre
337AbonnésSouscrire