Catégories
Actu

Quatre morts dans une attaque à la bombe dans le sud de la Thaïlande

Quatre rangers ont été tués et six autres ont été blessés lorsque des insurgés du Sud de la Thaïlande ont fait exploser une puissante bombe au bord de la route

Quatre rangers ont été tués et six autres ont été blessés lorsque des insurgés du Sud de la Thaïlande ont fait exploser une puissante bombe alors qu’ils patrouillaient sur l’autoroute 41 dans le district de Pattani à Sai Buri, vendredi matin (22 septembre).

Le porte-parole pour le commandement opérationnel de la sécurité de la quatrième zone (Isoc) Col Pramote Phrom-in a déclaré que l’attentat à la bombe s’est produit à 6h15 aujourd’hui sur l’autoroute 41 lorsqu’un groupe de neuf gardes de Ranger de la Task Force 44 effectuait une patrouille de routine dans le village de Ban Jorkuayae à Tambon Sa-ing du district de Sai Buri.

Comme ils sont arrivés à un croisement où des travailleurs réparaient la route, une bombe puissante, qui était  cachée dans un tuyau de drainage sous la route a explosé tuant instantanément tous les quatre soldats assis à l’arrière du pickup.

Cinq autres gardes forestiers et une femme civile dans le camion ont également été blessés.

Tous ont été transportés à l’hôpital Somdet Phra Yupharaj à Sai Buri pour un traitement.

Les Rangers morts sont identifiés comme Chuwit Boonchu, Nattapol Rangsimantuchat, Pathomporn Kongsai et Pitakomsit Sakviset.

Un conflit qui a déjà fait 6800 morts

En 2016, la ligne de train qui traverse les trois provinces touchées par le conflit, a été attaquée trois fois par les terroristes. Ces attentats répétés ont mené le ministère français des Affaires étrangères à formellement déconseiller aux voyageurs de se rendre dans le sud du pays.

Depuis 13 ans, le conflit a fait 6800 victimes et 10 000 blessés. Les civils sont les premiers touchés, notamment les musulmans. Ils sont pris en étau.

La population musulmane d’ethnie malaise « peut ne pas être d’accord avec la brutalité des insurgés… mais elle partage le même sentiment et la méfiance historique pour l’Etat thaïlandais », explique Don Pathan, analyste de l’Asie du Sud-Est.

En dehors du sud, les Thaïlandais sont favorables à des mesures sévères contre les militants islamistes présumés et font pression en ce sens.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.