Catégories
Actu

Thaïlande : trois morts dans des attaques coordonnées dans le sud musulman

Les rebelles musulmans ont multiplié les attaques ces derniers temps, cherchant à créer la peur parmi les civils, principales victimes de ce conflit qui a fait depuis 2004 plus 6.600 morts.

Les insurgés musulmans ont lancé une série d’attaques coordonnées dans trois provinces du Sud de la Thaïlande, dans la nuit du mercredi à jeudi matin, affectant des stations-service, guichets automatiques bancaires, et tirant sur les forces de sécurité.

En quelques heures, plusieurs attaques ont eu lieu dans différentes provinces de cette région proche de la frontière malaisienne.

Les responsables de la sécurité ont déclaré que les insurgés musulmans ont lancé six attaques dans la province de Pattani, deux à Narathiwat et quatre à Songkhla.

« Deux agents de sécurité ont été abattus à Songkhla dans une succursale automobile », selon la police de Songhkla.

Dans la province de Pattani, un soldat a été également abattu, et plusieurs personnes ont été blessées dans de nombreuses autres fusillades et dans l’explosion de petites bombes dans les provinces de Songkhla, Pattani et Narathiwat.

Les musulmans locaux revendiquent plus d’autonomie pour cette région frontalière de la Malaisie, qui a été rattachée à la Thaïlande, majoritairement bouddhiste, au début du XXe siècle.

Un conflit qui s’étend en dehors des provinces du sud

Ce conflit a récemment attiré l’attention après qu’une série d’explosions de bombes en août dans des stations balnéaires de Thaïlande a fait plusieurs victimes. Depuis, la police est à la recherche de plusieurs personnes liées à la rébellion de l’extrême-Sud.

Depuis début octobre, le vice-ministre de la Défense, Udomdej Sitabutr, est plus particulièrement chargé de la région et à la tête d’un conseil qui doit relancer le processus de paix, en vain pour l’instant.

Les rebelles ont multiplié les attaques ces derniers temps, cherchant à créer la peur parmi les civils, principales victimes de ce conflit qui a fait depuis 2004 plus 6.600 morts.

La semaine dernière, une éducatrice avait été abattue et l’une de ses collègues gravement blessée dans l’attaque de leur véhicule.

Aucune des attaques n’a été revendiquée, mais le mode opératoire correspond à ceux des insurgés musulmans. Le même jour, le vice-ministre thaïlandais de la Défense était en visite dans cette région avec une délégation de 13 membres du gouvernement.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

2 réponses sur « Thaïlande : trois morts dans des attaques coordonnées dans le sud musulman »

C’est exactement à cela qu’on arrive avec l’arrivée progressive un peu partout dans le monde de la démocratie et des droits de l’homme, des individus qui ont tous les droits y compris tuer.
Quand on voit comment les Thailandais nous ont mis dehors nous les Français durant la guerre du Vietnam, là ça me choque les Thai laissent ça continuer comme ça…

Toujours les mêmes emmerdeurs. La Thaïlande devrait leur donner l’indépendance et les laisser croupir.

Laisser un commentaire