Sony/BMG Thaïlande a dû retirer deux CD de rap thaïlandais des bacs, mardi, après que des musulmans se sont plaints que certaines des paroles contenues dans les chansons insultaient leur foi.

Un message sur un site Internet musulman en langue thaï affirme que deux chansons, respectivement enregistrées en 1998 et en 2005, «insultent clairement le Coran» en reprenant certains de ses versets, alors que le même Coran «interdit strictement l’utilisation de ses versets dans des chansons». Le Conseil des organisations musulmanes de Thaïlande reproche au rapper local Joey Boy et à l’auteur Jamol Sukosol Clapp d’avoir utilisé les dits versets dans les titres Maya (1998) et dans une compilation The Conclusive Collection (2005), obligeant le distributeur à retirer les CD de la vente en attendant leur probable destruction, selon Saharat Vanchompoo, directeur marketing de Sony.

Les deux rappers ont présenté leurs excuses aux musulmans lors d’une conférence de presse mardi. «Je ne souhaitais en aucune façon insulter le Coran», a fait valoir Joey Boy, dont le véritable nom est Abhisit Opasiemlikit. «Si j’avais su qu’il y avait le moindre son ou élément insultant dans nos chansons, mon collègue et moi ne les aurions pas créées.»

Le rapper, son auteur et leur maison de disques envisagent aussi une rencontre avec l’autorité musulmane suprême du pays afin de lui présenter des excuses formelles.

0/5 (0 Reviews)

Laisser un commentaire