Près de 5.000 manifestants ont défilé mardi dans Bangkok pour obtenir la démission du Premier ministre thaïlandais, Thaksin Shinawatra.


Le chef du gouvernement, impliqué dans un scandale financier, a convoqué des élections législatives anticipées le 2 avril prochain.
L’opposition, qui boycotte le scrutin, a essuyé un revers avec la décision de la commission électorale qui a jugé qu’il n’était pas en son pouvoir de différer la tenue de ces élections. « Thaksin va-t’en », ont scandé les manifestants qui se sont rassemblés devant l’ambassade de Singapour. Singapour est indirectement lié au scandale, qui a éclaté lorsque des membres de la famille de Thaksin ont cédé à la Temasek, l’agence singapourienne d’investissement, la Shin Corp, l’empire de télécommunications fondé par le Premier ministre thaïlandais.

La transaction, pour 1,9 milliard de dollars, n’a donné lieu au versement d’aucune taxe. « Au nom du peuple thaï, nous vous demandons poliment de cesser toute collusion avec Thaksin Shinawatra dans le vol et le pillage des actifs de la Thaïlande« , a déclaré le leader du mouvement, Sondhi Limthongkul, s’exprimant en direction du bâtiment de l’ambassade de Singapour.
Vendredi, des manifestants s’étaient déjà rassemblés devant l’ambassade, brûlant des posters du Premier ministre de l’île-Etat, Lee Hsien Loong.

0/5 (0 Reviews)

Laisser un commentaire