Catégories
Actu

17 opposants thaïlandais menacés d’arrestation

La Cour pénale a approuvé l’émission de mandats d’arrêt contre 17 leaders de l’UDD qui sont accusés d’avoir agi en contrevenant les restrictions imposées par le décret d’urgence.
Les mandats d’arrêt ont été délivrés conformément à l’état d’urgence contre Weng Tochirakarn MD, Mme Darunee Kritboonyalai, M. Charan Dittha-Apichai, M. Nattawut Saikua, M. NISIT Sinthuprai, M. Weera Musikapong, M. Kokaew Pikunthong, M. Khwanchai Sarakham ou Praipana, M. Shinawat Haboonpat, M. Wiputhalaeng Pattanaphumthai, M. Adisorn Piengkes , Phrommikabutr Voraphol M., lieutenant de police Waipot colonel Apornrat, M. Samroeng Prachamruea, Khanthap Wisa M., Mme Paichit Aksornnarong et le Major Sawasdiphol Khattiya.

Le Dr Weng Tojirakarn au cours d'une conférence de presse de l'UDD, annonçant la manifestation du 14 mars. Il figure aujourd'hui sur la liste des personnes menacées d'arrestation.

Le Colonel de police Supisal Pakdinaruenart, a annoncé les mandats d’arrêt et a expliqué que l’arrestation serait faite rapidement sous les conditions de  l’état d’urgence, qui autorise la détention provisoire des contrevenants pendant 7 jours. Ils seront détenus à la police des frontières de Khlong Luang, province de Pathum Thani.

Le Premier ministre Abhisit Vejjajiva a déclaré l’état d’urgence mercredi après qu’un groupe de manifestants  dits « chemises rouges » ont pris d’assaut le Parlement, obligeant la session de la Chambre à se terminer, malgré l’application de l’ Internal Security Act (ISA). Les députés ont du escalader les murs du Parlement pour échapper aux manifestants.

Source : National News Bureau

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire