Catégories
Actu

43 pays déconseillent la Thaïlande

Les Ambassade des 43 pays à Bangkok ont émis des avertissements à l’intention de leurs citoyens qui auraient  l’intention de visiter la Thaïlande après que le gouvernement a décrété l’état d’urgence dans la capitale et les provinces voisines.
Les ambassades d’Arabie saoudite, Emirats arabes unis (EAU), la Lettonie et l’Espagne ont émis un avertissement de sécurité au plus haut niveau d’alerte, recommandant à leurs citoyens de ne pas voyager en Thaïlande.

Pendant ce temps, les ressortissants de la Russie, la Roumanie, les Philippines, Taïwan, le Laos, Hong Kong, Singapour, la Grèce, la Pologne et la Chine ont invité leurs ressortissants à reconsidérer leurs plans de voyage.

L'armee a chargé les manifestants dans Bangkok, pour tenter d'évacuer les zones occupées par les "chemises rouges". Photo : Thai TV

Les diplomates britanniques, belges, allemands, irlandais, canadiens, hongrois, italien, suédois, néerlandais, australiens, la Nouvelle-Zélande, Israël, le Cambodge, la Malaisie et l’Ukraine ont également demandé a leurs citoyens d’éviter les zones à hauts risques.

Les ressortissants de la France, la Suisse, le Danemark, la Norvège, l’Autriche, la Finlande, le Brésil, les États-Unis, la Slovaquie, le Japon, Macao, la Bulgarie et le Portugal ont été invités à être particulièrement prudents et éviter les zones considérées comme dangereuses, en particulier des zones de maifestation, et à accorder une attention particulière aux sources d’informations publiques.

Actuellement, les manifestants occupent toujours en particulier deux  lieux de protestation, le pont de Phan Fa en face du siège de l’ONU et le carrefour de Ratchaprasong ou se trouvent de nombreux hôtels et centre commerciaux.

Recommandations de l’ambassade de France

Des manifestations se tiennent quotidiennement à Bangkok, sous la forme de rassemblements sur des lieux déterminés, de marches ou encore de cortèges de véhicules à travers la capitale. Les autorités thaïlandaises ont mis en application, à compter du 7 avril, le cadre légal de l’état d’urgence afin de parer à d’éventuels débordements, sans que cela ne remette en cause la liberté de circulation des personnes, et notamment des touristes, dans la capitale et les régions limitrophes.

Des incidents localisés ne peuvent être exclus. Quelques explosions de faible intensité ont eu lieu récemment, visant plusieurs bâtiments publics et militaires.

L’Ambassade de France recommande fortement aux ressortissants français de se tenir à l’écart de tout rassemblement à caractère politique, en province comme à Bangkok, en particulier dans les lieux habituels de manifestations : à Bangkok, notamment le quartier Dusit (avenue Ratchadamnoen, siège du gouvernement, Parlement, et place Sanam Luang) et, depuis le 4 avril, celui des centres commerciaux (Siam Paragon, Central World).

Des heurts ont opposé forces de l'ordre et manifestants. L'armée a fait usage de gaz lacrymogène. Photo . Thai TV Channel3

Les ressortissants français, de passage ou résidents, sont invités à consulter régulièrement les médias et le site Internet de l’Ambassade pour s’informer de l’évolution de la situation durant leur séjour. L’Autorité thaïlandaise en charge du tourisme (Tourism Authority of Thailand) a mis en place un numéro d’urgence (1672) pour répondre, 24h/24 en anglais, aux interrogations des touristes. Le numéro de la police touristique est le 1155.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire