Catégories
Actu Société Tourisme

Crimes sexuels: la Thaïlande sous le choc

La série noire continue en Thaïlande avec la tentative de viol et le meurtre d’une jeune touriste suédoise sur une plage de Phuket. Un fait divers, dont les autorités thaïlandaises se serait bien passé, et qui a déclenché une vague d’indignation dans le royaume, plutôt considéré comme une destination tranquille. Mais depuis 2006, la cote d’alerte est dépassée, et l’apathie des autorités commence à poser problème.

La série noire continue en Thaïlande avec la tentative de viol et le meurtre d’une jeune touriste suédoise sur une plage de Phuket. Un fait divers, dont les autorités thaïlandaises se serait bien passé, et qui a déclenché une vague d’indignation dans le royaume, plutôt considéré comme une destination tranquille. Mais depuis 2006, la cote d’alerte est dépassée, et l’apathie des autorités commence à poser problème.

Alors que la Thaïlande est généralement considérée comme une destination sans danger pour les étrangers, les récentes agressions sexuelles et meurtres de touristes étrangers ont incité certaines ambassades à émettre des avertissements. Le site internet de l’ambassade de Grande Bretagne, recommande maintenant aux femmes voyageant en Thaïlande de rester “avec un haut niveau de vigilance”. Les responsables thaïlandais ne semblent pas avoir vraiment pris conscience des conséquences que peuvent avoir de tels événements sur l’image du royaume, et sur l’attrait de la Thaïlande en tant que destination touristique. Le tourisme est en effet la plus importante source de devises étrangères de la Thaïlande, soit 16 milliards de dollars l’an dernier, ce qui représente près de 6 pour cent du produit intérieur brut.

La seule réaction de la police après le viol de la jeune touriste suédoise a été d’annoncer la distribution de …. sifflets (pas aux policiers qui en ont déjà), mais aux touristes. La police thaïlandaise va donc distribuer des sifflets aux femmes touristes pour lutter contre les agressions sexuelles et les meurtres. On a vu mieux, même dans une cervelle de flic…

Le meurtre de Backlund, la jeune suédoise sauvagement poignardée à Phuket, n’est pas le seul à faire la une ces derniers jours. Samedi dernier, un touriste indien de 24 ans a été poignardé à mort alors qu’il tentait de s’interposer dans une bagarre au cours d’une fête de la Pleine Lune (full moon party) sur l’île de Koh Phangan.

Plus de 14 millions de touristes se sont rendus en Thaïlande l’année dernière, et le nombre d’arrivées continue à grimper. Mais la Thaïlande a construit son image touristique sur un climat de tolérance, de sourires, de plages, de temples, et sur la réputation pacifique des Thaïlandais – et menacer cette image est considérée comme une infraction grave.

Quand deux pêcheurs ont été arrêtés en janvier 2006 pour le viol et le meurtre d’une jeune femme britannique, à Koh Samui, une autre des principales stations balnéaires du pays, le Premier ministre de l’époque, Thaksin Shinawatra, avait ordonné leur exécution. Plusieurs meurtres de touristes ont ensuite été signalés en un peu plus d’un an. En février 2007, deux femmes russes ont été tuées par balle alors qu’elles étaient assises dans des chaises sur la plage de Pattaya. Un ouvrier de 24 ans, a avoué ce crime, disant qu’il avait seulement l’intention de voler les deux femmes, mais “qu’il a dû tirer sur elles comme elles s’ étaient mises à crier.”

En novembre 2007, une japonaise de 27 ans, a été poignardée à mort lors d’une visite à l’ancienne capitale du Siam de Sukhothai pendant le fête de Loy Krathong. L’enquête est toujours en cours. Le même jour un touriste hollandais a reçu trois coups de couteau à Phuket après avoir tenté de reprendre son sac à un voleur à la tire. Des faits divers isolés, et qui se produisent sans doute dans beaucoup d’autres endroits du monde. Mais pour qui connait ce pays, il y a quelque chose de surprenant dans cette succession d’agressions, tant on se sent la plupart du temps en sécurité en Thaïlande.

En janvier 2008, un touriste canadien a été tué par balle et sa femme blessée au petit matin, devant un bar à Paï, un village du nord de la Thaïlande très fréquenté par les backpackers. Un policier a avoué le meurtre, mais a déclaré qu’il avait agi en état de légitime défense…. Aucune sanction n’a été prise pour l’instant contre lui.

Ensuite il y a la situation dans le sud que le gouvernement ne contrôle plus, avec plus de 3000 morts depuis le début du conflit en 2004.

Cela n’a évidemment rien à voir, mais les informations en provenance du sud musulman ne font qu’ajouter à cette sensation de malaise : là c’est la sauvagerie des agressions qui est déroutante. Bien que les victimes ne soient en principe pas des touristes, lorsqu’on lit pas exemple

Thaïlande: un musulman crucifié et deux bouddhistes décapités

et un peu plus loin que :

La tête de la victime, ses bras et ses jambes ont ensuite été cloués à des morceaux de bois, disposés en croix, qui ont été posés au milieu d’une route du district de Rueso

on ne peut qu’être horrifié par le niveau de violence atteint dans cette région. Certes il s’agit d’un conflit irrédentiste régional qui n’a rien à voir le tourisme, mais l’année dernière un touriste a quand même été tué dans le région de Yala par l’explosion d’une bombe. Enfin on ne sait toujours pas qui a posé les bombes qui ont explosé à Bangkok le soir du réveillon, et l’explication officielle mettant en cause les anciens partisans de Thaksin n’a convaincu personne.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

  • Bonjour, je tiens à vous signaler que pour l’instant il y a une chasse aux touristes par la police de Pattaya. La cause en est surement le réaménagement de leur bureau. Alors soyez bien en règle avec votre permis de conduire, votre passeport et tout autre document ( bien que même en ordre il trouverons toujours quelque chose pour vous faire payer). Et n’oubliez surtout pas que la Thaïlande est aux thaïlandais. Et que quoi qu’il arrive, l’étranger à toujours tort.
    P.S.: Ce n’est pas la seule destination ou il y a le (sourire) et du soleil.
    Bonne vacance…