Catégories
Actu

Il y a quelque chose de pourri au royaume de Thaïlande

BANGKOK –  Pour une fois la métaphore n’est pas de mise : il y a bien quelque chose de pourri dans la démission de Witoon Nambur, ministre thaïlandais du  Développement social et de la Sécurité humaine. En l’occurrence il s’agit de sardines en boite, qui ont laissé un gout amer aux victimes d’inondations dans le sud de la Thailande.

Moins de deux ans après avoir été nommé, le nouveau gouvernement thaïlandais a du se séparer d’un de ses membres, à la suite de ce qui semble bien être un scandale de corruption. Witoon Nambur est accusé d’avoir distribué des poissons en conserve pourris aux victimes d’inondations dans la province de Patthalung dans le sud de la Thaïlande le mois dernier. L’affaire est très embarrassante pour le gouvernement d’Abhisit Vejjajiva, car le sud de la Thailande figure parmi les régions habituellement favorables au Parti Démocrate, dont est issu le nouveau Premier Ministre.

« Il n’y a aucune pression de la part du parti au pouvoir. J’ai  pris cette décision de mon propre chef, pour le bien du pays », a  souligné Witoon cité par l’agence de presse thaïlandaise.  Witoon est membre du Parti démocrate au Parlement pour la  circonscription d’Ubon Rachthani dans le nord-est de la Thaïlande. Il est le premier membre du gouvernement de coalition conduit par  les Démocrates, à quitter son poste depuis la formation du gouvernement le 17 décembre dernier.

La Fondation pour les consommateurs et les représentants des victimes des inondations a déposé une plainte contre le ministre du développement social et de la sécurité humaine, son secrétaire permanent, le fabricant de conserves de poisson, et un distributeur, demandant une indemnisation d’un million de baht (22000 euros) en compensation des dommages subis. La plupart des victimes ayant souffert de vomissement, diarrhées après avoir consommé les conserves avariées.

Le ministre a été cité en tant que co-défendeur, avec un haut fonctionnaire du ministère et des cadres du fabricant des conserves de poisson, l’entreprise Thong Kingkaew Foods, ainsi que le distributeur thaïlandais AD Foods. Tous sont accusés d’avoir violé les lois sur la consommation, dans le cadre d’une aide alimentaire inclues dans des paquets de secours distribués aux résidents de Phatthalung.

Le ministre accusé, en réponse à la plainte, a déclaré hier qu’il approuvait les poursuites engagées par le groupe de consommateur, et estime que le fabricant doit être puni pour la mauvaise qualité des produits. L’opposition a annoncé qu’elle poursuivrait l’examen du cas en dépit du fait que Witoon ait démissionné.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

1 réponse sur « Il y a quelque chose de pourri au royaume de Thaïlande »

Je trouve moi que ce genre d’incident est un « bon signe » pour la démocratie. Le ministre n’est fort probablement pour rien dans cette affaire (il n’a pas « distribué » comme vous dites, mais « fait distribuer ») mais il était responsable des actions menées sous son égide. On est loin ici de certaines affaires du passé et d’une irresponsabilité permanente du « sommet ».

Laisser un commentaire