Catégories
Retraite Visas

Visa retraite (OA) en Thaïlande : le point sur les assurances

Une assurance médicale est désormais obligatoire pour l’obtention d’un visa de retraité (OA) en Thaïlande. Mais quelle assurance ?

Selon les nouvelles règles annoncées par l’immigration thaïlandaise et entrées en vigueur depuis le 1er novembre 2019, les demandeurs d’un visa de retraité (non immigrant OA) doivent désormais présenter une assurance médicale.

Cette assurance doit couvrir des soins médicaux (consultation, médicaments) à hauteur d’au moins 40 000 bahts (1210 euros) et des soins hospitaliers à hauteur d’au moins 400 000 bahts (12 100 euros).

Depuis cette annonce, beaucoup de Français se sont inquiétés de savoir si la CFE pouvait servir de garantie dans le cadre de cette nouvelle réglementation.

Une liste de 14 compagnies d’assurances thaïlandaises reconnues par les autorités a été rendue publique, mais la CFE ne figure pas sur cette liste car elle n’a pas d’existence juridique en Thaïlande.

Rumeurs et incompréhensions

Cela fait plusieurs mois que vous êtes nombreux à me solliciter concernant la réforme de la politique de visas voulue par les autorités thaïlandaises. À cet égard, il y a eu beaucoup de rumeurs et d’incompréhensions au sein de la communauté française.  Les Thaïlandais souhaitent désormais que tous les retraités qui vivent sur leur territoire puissent subvenir à leurs besoins en matière de santé en souscrivant systématiquement à une assurance.

a notamment écrit Anne Genetet sur son site personnel (annegenetet.fr)

Une situation qui risque de poser problème pour bon nombre de retraités français qui cotisent à la CFE, puisque la CFE ne rembourse jamais 100% du montant des soins.

Même avec une assurance complémentaire, le remboursement à 100% n’est d’ailleurs pas toujours garanti.

La CFE hors jeu ?

Pour des raisons évidentes, la CFE n’a pas vocation à créer une structure en Thaïlande. Je rappelle que la CFE est une offre unique au monde puisqu’il s’agit d’une branche de la Sécurité Sociale française sous la forme d’une structure privée avec une mission de service public. Ce n’est donc pas une multinationale.

Anne Genetet, députée de la 11ème circonscription des Français établis hors de France

Mais selon Anne Genetet il semblerait qu’il soit possible de souscrire à une assurance étrangère pour obtenir son visa retraite après avoir rempli le formulaire ici suivant.

Il semblerait que nos inquiétudes soient excessives et qu’il serait tout à fait possible de souscrire à une assurance étrangère pour obtenir son visa retraite.

Anne Genetet

Une information confirmée par la Rédaction du Petit Journal de Bangkok

Ensuite l’Ambassade de France a publié un communiqué rappelant les grandes lignes des nouvelles dispositions, sans toutefois confirmer la validité des assurances françaises dans les cadre des demandes de visa de retraité.


— Début du communiqué publié par l’Ambassade de France en Thaïlande—

La souscription d’une assurance santé devient obligatoire dans le cadre des demandes de visa non-immigrant de type OA. Êtes-vous concerné ?

Faisant suite à une proposition du ministère de la santé publique, le gouvernement thaïlandais a approuvé le 2 avril 2019 l’ajout d’une condition de souscription d’assurance santé obligatoire par les étrangers sollicitant un visa non-immigrant de type OA (long séjour d’un an au plus – retraités).

Le dispositif est entré en vigueur le 31 octobre 2019.

Une conférence de presse s’est tenue le 9 octobre 2019 au ministère de la santé pour en présenter les grandes lignes (voir le détail ICI).

Qu’est-ce qu’un visa non immigrant de type OA ?

Le visa non-immigrant OA est destiné aux personnes retraitées et âgées de plus de 50 ans. La première demande se fait auprès des services consulaires thaïlandais à l’étranger.

Il ne permet pas de travailler et donne le droit de rester en Thaïlande pour un an avec de multiples entrées.

Lors de chaque entrée, si le séjour dépasse 3 mois, le titulaire doit se présenter au service de l’immigration.Il peut également faire prolonger ce même visa auprès des services de l’immigration en Thaïlande.

En savoir plus sur le visa OA :https://www.thaiembassy.fr/fr/visa-rdv/les-types-de-visa-et-les-documents-necessaires/visa-o-long-stay/

En savoir plus sur l’extension de ce visa en Thaïlande : https://www.immigration.go.th/content/service_22

Qu’est-ce qui change dans le nouveau dispositif ?

1. Un contrat d’assurance santé, présenté à l’appui de la demande, doit être obligatoirement souscrit avec des garanties minimales de couverture :

  • 400 000 THB au moins pour les frais d’hospitalisation ;
  • 40 000 THB au moins pour les frais de médecine ambulatoire.

2. Une attestation spécifiant ces montants doit être également signée par la compagnie et présentée lors de la demande.

Le formulaire est mis à disposition par les autorités thaïlandaises ici :https://longstay.tgia.org/document/overseas_insurance_certificate.pdf

3. Une liste d’assurances thaïlandaises reconnues par les autorités a été rendue publique (14 établissements).

Où trouver le détail de cette nouvelle réglementation ?

Services de l’immigration

Ministère de la santé publique

Plateforme dédiée

Site internet :https://longstay.tgia.org/

Ces informations sont données à titre purement indicatif par l’Ambassade de France en Thaïlande, s’agissant d’une réglementation locale susceptible d’évolutions. Pour davantage de précisions, vous êtes invités à consulter les sites officiels de l’administration thaïlandaise.

— Fin du communiqué de l’Ambassade de France en Thaïlande —

Thai Property Group

Avatar

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

5 réponses sur « Visa retraite (OA) en Thaïlande : le point sur les assurances »

« Il semblerait que nos inquiétudes soient excessives et qu’il serait tout à fait possible de souscrire à une assurance étrangère pour obtenir son visa retraite ». Il semblerait, il serait,… soit Mme Genetet est sûre d’elle et dans ce cas elle utilise le présent, soit elle ne l’est pas et utilise le conditionnel.

Le mieux est de penser à lâcher la Thaïlande. Il est possible de trouver un meilleur accueil dans les pays voisins.

Laisser un commentaire