Catégories
Tourisme Visas

Le point sur le visa de touriste de 30 jours

La plupart des voyageurs et touristes qui se rendent en Thaïlande doivent simplement arriver avec leur passeport en cours de validité (minimum 6 mois à compter de la date d’arrivée)

nomadays thailande

Les questions sur l’utilisation du visa de tourisme gratuit de 30 jours (qui n’est d’ailleurs pas un visa puisqu’on l’obtient sans formalité en arrivant) sont fréquentes, surtout lorsqu’on envisage de rester…. plus de trente jours.

La plupart des voyageurs et touristes qui se rendent en Thaïlande doivent simplement arriver avec leur passeport en cours de validité (minimum 6 mois à compter de la date d’arrivée)

Ils obtiennent alors gratuitement un simple coup de tampon qui leur donne droit à un séjour de 30 jours. En fait il ne s’agit pas d’un visa (lequel doit être demandé dans le pays de départ) mais d’une exemption de visa.

Une fois les 30 jours terminés vous pouvez soit sortir, soit renouveler votre visa sur place pour 30 jours moyennant la somme de 1900 baht.

Donc dès lors qu’on arrive en Thaïlande sans visa, juste avec son passeport en règle, le séjour est limité à 60 jours consécutifs (deux fois 30 jours). Il n’y a pas de prolongation possible au delà, et la sortie du territoire devient alors impérative.

Pays pour lesquels un visa n’est pas nécessaire

Les ressortissants des pays suivants sont autorisés à entrer en Thaïlande sans visa pour un séjour touristique de moins de 30 jours par voie aérienne ou 15 jours par voie terrestre ( 30 jours pour  les pays G7 : les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie et le Japon, et d’autres pays depuis cette année, voir liste plus bas).

En outre le nombre d’entrées par voie terrestre est limitée à deux fois par année calendaire pour éviter la pratique des “visas run”.

L’Australie, l’Autriche, Bahreïn, la Belgique, le Brésil, Brunei Darussalam ; le Canada, la République tchèque, le Danemark, l’Estonie, la Finlande, la France, l’Allemagne, la Grèce, Hong Kong, la Hongrie, l’Indonésie, l’Islande, l’Irlande, Israël, l’Italie, le Japon, la Corée du sud, le Koweït, le Luxembourg, le Liechtenstein, la Malaisie, Monaco, les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, le Sultanat d’Oman, le Pérou, les Philippines, le Portugal, la Pologne, le Qatar, Singapour, la Slovaquie, la Slovénie, l’Espagne, l’Afrique de sud, la Suède, la Suisse, la Turquie, les Emirats arabes unis, le Royaume-Uni, les États-Unis et le Vietnam.

A retenir : pour les pays du G7 (dont la France fait partie), il n’y a plus différence entre la durée d’entrée par voie aérienne et terrestre (30 jours).

Si vous entrez de nouveau en Thaïlande par voie terrestre vous bénéficierez d’une autorisation de séjour de 15 jours sauf les pays G7 qui peuvent bénéficier d’une autorisation de séjour de 30 jours, si vous rentrez par voie aérienne elle sera de 30 jours.

Important : la durée totale du séjour en Thaïlande, dès lors qu’il a été obtenu sans visa, ne peut excéder 90 jours sur une période de 6 mois.

Les ressortissants des pays cités ci-dessus doivent être titulaires d’un passeport dont la validité doit-être de plus de six mois à l’arrivée en Thaïlande, et posséder une somme d’argent  ou des moyens de payement à hauteur 10 000 bahts par personne ou 20 000 bahts par famille.

Il est possible d’obtenir une extension de 30 jours supplémentaires au bureau d’immigration. Le processus de demande coûte 1 900 bahts par personne et ne peut être effectué qu’une seule fois. Si celle-ci est rejetée, les visiteurs doivent quitter le royaume dans les sept jours suivant la date d’expiration initiale de leur séjour.

Toutefois, la durée totale du séjour en Thaïlande, dès lors qu’il a été obtenu sans visa, ne peut excéder 90 jours sur une période de 6 mois.

En cas de dépassement de la durée accordée, une amende de 500 bahts par jour de dépassement (avec un maximum toléré de 20 jours) est à régler au guichet au contrôle des passeports à l’aéroport.

Sanctions pour dépassement de visa

Les sanctions pour dépassement de visa ayant été récemment considérablement alourdies, avec mise en place d’une liste noire des personnes en situation irrégulière.

Depuis le coup d’État de mai 2014, la police sous pression de l’armée a considérablement renforcé les contrôles des personnes en situation irrégulière. Le 26 octobre la police de l’immigration a arrêté 9200 étrangers en dépassement de visa.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Une réponse sur « Le point sur le visa de touriste de 30 jours »

Attention
1) la durée de 30 jours inclue le jour d’arrivée et celui de départ. Et pour ce dernier si votre avion part à minuit plus quelque chose, ce jour à peine entamé est compté dans les 30 jours.

2) si au moment du départ de France votre billet A/R fait apparaître plus de 30 jours entre arrivée et retour (par exemple 60 jours) la compagnie aérienne refusera de vous embarquer si vous n’avez pas un visa de dans le passeport permettant ces 60 jours. C’est nouveau ! Et c’est contrôlé par le logiciel d’embarquement de toutes les compagnies aériennes. Fini donc le 30 jours gratos et une extension de 30 qu’on prenait sur place. Seule solution pour vous tirer de ce mauvais pas, achetez un aller simple pour l’un des pays frontaliers (Laos, Cambodge, Birmanie, Malaisie) et avec ce billet dites à l’embarquement en France que votre séjour sera entrecoupé par un voyage hors Thaïlande et qu’ainsi vous ne séjournerez en Thaïlande deux fois et de moins de 30 jours chaque fois.

Laisser un commentaire