Catégories
Visas

Un nouveau projet de visa de cinq ans pour les professionnels qualifiés

Les expatriés ayant obtenu ce du visa seraient autorisés à travailler en Thaïlande au moins cinq ans, et pourraient ensuite être admissible au statut de résident permanent.

La Thaïlande manque cruellement de main d’oeuvre qualifiée, en particulier dans le domaine de l’informatique, de la recherche et des nouvelles technologies.

Le Comité mixte permanent sur ​​le commerce, l’industrie et des banques de la Chambre de Commerce Thaï a déclaré mardi qu’il soumettra une proposition de visa de cinq ans au gouvernement militaire lors d’ une réunion conjointe avec les organismes gouvernementaux qui doit avoir lieu au mois de mars.

Le président de la Chambre de Commerce Thaï Isara Vongkusolkij estime que ce type de visa pourrait stimuler le secteur privé, et aider à augmenter le revenu par habitant du pays en provoquant un effet d’ entraînement grâce aux compétences transférées aux professionnels locaux.

Les groupes les plus demandés sont de jeunes professionnels dans la recherche et l’informatique.

Les expatriés ayant obtenu ce du visa seraient autorisés à travailler en Thaïlande au moins cinq ans, et pourraient ensuite être admissible au statut de résident permanent.

« Nous aurons besoin des vérifications des antécédents détaillés de leur pays d’origine », a déclaré Isara Prachachat.

« En ce moment nous donnons des visas au cas par cas, ce qui prend beaucoup de temps, et les durées autorisées sont courtes, ce qui explique pourquoi la Thaïlande n’a pas assez de chercheurs et d’universitaires talentueux. »

Le projet sera débattu lors d’une session le 18 mars prochain avec le comité économique du gouvernement chargé de traiter les questions économiques. Ce comité est présidé par le général Prayuth Chan-ocha.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire