Ban Pa Pong Piang est un petit village boisé entouré de hautes montagnes situé dans le district de Mae Chaem dans la province de Chiang Mai.

Aujourd’hui, la plupart des habitants de ce village connu pour la beauté spectaculaire de ses rizières ont conservé leur mode de vie original. Le midi est l’heure de la broderie, et le crépuscule est réservé au chant et à la danse.

Les agriculteurs Karen locaux ne produisent qu’une seule récolte de riz par an, ce qui est suffisant pour satisfaire la consommation des ménages du village. C’est le secret d’un mode de vie simple et pacifique, propice à la coexistence homme-nature, avec une méthode de culture traditionnelle qu’ils pratiquent depuis plus de cent ans. 

En raison de son emplacement, peu de gens peuvent s’attendre à ce qu’au-delà de son mur de verdure naturel se trouve en fait une autoroute menant à la ville.

Mais en dépit de la présence toute proche du développement moderne, les Pgaganyaws – ou Sgaw Karens – continuent de préserver leur culture avec ténacité.

Au lever du jour, ils se dirigent vers leurs champs de terrasse en pente dans la vallée pour s’occuper de leurs plantations de riz. 

Ils sont pleinement conscients que les saisons de leur monde montagneux tournent selon un cycle inchangé. Leurs rizières deviennent vertes chaque saison des pluies, avant que la première brise d’hiver de septembre vienne prendre une teinte dorée.

You May Also Like

Guide de Voyage: Ko Samui, Ko Phangan, Ko Tao

Ces îles offrent une expérience complète, alliant détente, aventure et culture. Que vous soyez un plongeur expérimenté, un fêtard ou simplement à la recherche de tranquillité, Ko Samui, Ko Phangan et Ko Tao ont quelque chose à offrir à chacun.

Retour en Thaïlande – Échappées belles

Sophie Jovillard part à la rencontre de celles et ceux qui font vivre le nouveau tourisme thaïlandais, loin des activités de masse, plus proche de l’authenticité de la culture locale et de la préservation de la nature.