Temples dorés, belles plages, marchés nocturnes animés. La Thaïlande est depuis longtemps une destination touristique mondialement connue.

Le royaume prévoit un nombre record de 40 millions de visiteurs en 2019, soit plus de la moitié de la population du pays.

La Thaïlande dépend de plus en plus des devises du tourisme : le secteur représente à lui seul environ 20% du PIB en 2017.

Mais l’industrie touristique existait à peine avant 1960. Ses origines sont en fait nées d’un passage sombre de l’histoire américaine. Voici comment la guerre du Vietnam a fait de la Thaïlande une destination touristique.

La guerre du Vietnam a vu plus de 3 millions de soldats américains envoyés en Asie du Sud-Est.

De nombreuses troupes et personnels militaires étaient stationnées en Thaïlande, qui est devenue un allié majeur des États-Unis dans la région, abritant sept bases aériennes américaines.

50 000 militaires américains stationnés en Thaïlande

Au plus fort du conflit, quelque 50 000 militaires étaient stationnés dans toute la Thaïlande.

En plus de construire des autoroutes et des ports, les États-Unis ont envoyé de l’aide pour d’autres projets d’infrastructure et sociaux. Une aide visant aussi à améliorer le niveau de vie, et à lutter contre la propagation du communisme.

Pendant ce temps, la capitale de la Thaïlande, Bangkok, est devenue un centre de transport aérien pour la région. Les compagnies aériennes internationales y trouvant un endroit pratique pour se ravitailler.

« repos et récupération »

C’est ici, à Bangkok, que de nombreux soldats américains se sont dirigés pour profiter des périodes de « repos et récupération », ou les journées «R et R».

C’est ainsi qu’ont proliféré les bars, salons de massage et boîtes de nuit,  avec leurs jolies hôtesses thaïlandaises.

Les célèbres quartiers rouges étaient difficiles à éviter pour les soldats qui avaient passé des mois à endurer la terreur de la jungle.

Les soldats américains ont dépensé près de 11 millions de dollars en 1967. Cela représentait à l’époque environ 22% des dépenses totales des visiteurs étrangers.

Et au fur et à mesure que le nombre de soldats et d’autres visiteurs augmentait, l’infrastructure touristique augmentait également.

Les hôtels climatisés abondent à Bangkok et les nouveaux immeubles dominent la ligne d’horizon de ce qui était autrefois un port oriental assoupi.

À la fin de la guerre du Vietnam en 1975, le nombre de touristes a chuté – mais seulement brièvement – l’industrie allait se renforcer au cours des décennies suivantes.

L’infrastructure construite pour les soldats et les entreprises américaines – au coût de plus de 1,6 milliard de dollars en dépenses militaires et d’aide – a jeté les bases de l’industrie touristique thaïlandaise d’aujourd’hui.

En 2018, la Thaïlande devrait générer 63 milliards de dollars provenant du tourisme. Mais les Américains ne sont plus les gros dépensiers : ce sont les Chinois.

4/5 (1 Review)

3 Commentaires

  1. 50 000 hommes en 1968,laTthailande prend l’allure d’un pays occupé, elle sera au plus fort de la guerre du Vietnam la seconde concentration de personnel US dans le monde, en dehors des USA….( L’Enjeu Thailandais de Sylvia et Jean Cattori)

Laisser un commentaire