Avec 35 millions de visiteurs étrangers attendus cette année, soit une augmentation de 7% par rapport à 2016, les aéroports du pays sont mis à rude épreuve pendant la haute saison touristique.

En 2015, les deux principaux aéroports internationaux de Thaïlande, Bangkok et Don Mueang comptabilisaient à eux deux, 525.679 vols, soit une moyenne de 1440 vols par jour, et plus de 71 millions de passagers.

Au total les aéroports de Thaïlande ont enregistré 727.250 vols pour 109 millions de passagers, un record jamais atteint. Selon Aéroports de Thaïlande (AOT), c’est 21% de plus que l’année précédente.

Sur ce total le trafic généré par les compagnies à bas coût a représenté 46 millions de passagers, soit une augmentation de 30%.

150 millions de passagers ?

D’ici à 2030, on estime que les six principaux aéroports de la Thaïlande devront être en mesure de desservir 150 millions de passagers par an, contre 109 millions actuellement, a indiqué le principal opérateur aéroportuaire, Aéroports de Thaïlande (AOT) dans un communiqué.

« Les réservations doublent pendant la haute saison », « les passagers font de longues files d’attente aux guichets d’enregistrement et pour passer l’immigration ».

C’est ce qu’indique, Sunsanee Fongcharoen, responsable du service passager à l’aéroport de Suvarnabhumi pour Bangkok Airways.

Les autorités anticipent en plus des 35 millions de touristes étrangers, 60 millions de voyageurs intérieurs pour 2017.

Le trafic des deux principaux aéroports de Thaïlande de 2008 à 2014
Le trafic des deux principaux aéroports de Thaïlande de 2008 à 2014

La croissance soutenue du tourisme en Thaïlande exerce une forte pression sur l’ensemble des infrastructures du pays. Celle-ci ne représente pas uniquement un problème pour ce secteur, ces équipements sont essentiels à l’économie tout entière.

Les infrastructures thaïlandaises se situent au 49e rang de l’index de compétitivité du forum économique mondial, soit une chute de 11 places en 10 ans.

Un investissement de 5,5 milliards de bahts

Pour garantir l’efficacité du transport aérien, les aéroports de Phuket, Suvarnabhumi, Don Mueang, U-tapao Rayong-Pattaya, Krabi et Chian Rai Mae Fah Luang, sont en voie d’agrandissement et de rénovation.

En juin, le principal opérateur aéroportuaire, Aéroports de Thaïlande (AOT), avait déclaré vouloir investir 5,5 milliards de baths (environ 148 millions d’euros) en 15 ans dans ces six principaux aéroports.

La compagnie nationale annonce que la capacité de l’aéroport de Phuket, devrait passer de 6,5 millions de passagers par an à 12,5 millions, lorsque le nouveau terminal international de passagers sera achevé.

tourist phuket airport
AOT souhaite faire de Phuket la nouvelle porte d’entrée du Sud du pays.

Alors que l’aéroport de Bangkok est dans sa deuxième phase d’expansion, le Premier ministre Prayuth Chan-o-cha, a réassuré, lors d’une visite en septembre dernier, que sa capacité annuelle de passagers devrait être augmentée de 45 millions de passagers actuellement, pour atteindre 60 millions d’ici 2019.

Le développement des aéroports régionaux

Le gouvernement garantit un budget de 800 millions de baths pour construire un nouveau terminal pour passager à U-tapao, et ainsi répondre à la demande touristique croissante dans l’est du pays.

Aéroport de U-Tapao, Thaïlande
L’aéroport du U-Tapao a été construit par les Américains pendant la guerre du Vietnam pour servir de base militaire pour les bombardiers B52

Lorsqu’il sera terminé, l’aéroport pourra accueillir 3 millions de voyageurs et desservir 60 000 vols par an.

A ce jour, sa capacité est de 800 000 passagers maximum. Selon le contre-amiral Worapol Tongpricha, directeur de l’aéroport, 400 millions de bahts devraient être investis en plus des 600 millions déjà dépensés en 2016.

Le secteur du tourisme demande au gouvernement de poursuivre le développement des infrastructures. C’est ce qu’affirme Wandee Tiansawakit, ancien président de l’association des guides touristiques de la province de Buri Ram.

Les compagnies de voyage et les hôtels souhaitent « que le gouvernement fasse de l’aéroport une infrastructure internationale, en y ajoutant un nouveau terminal de fret ».

S’il gagne un statut international, un bureau de douane et qu’il améliore sa capacité de manutention des marchandises, l’aéroport devrait attirer plus de vols intérieurs et étrangers et ainsi booster le tourisme.

Un nouvel aéroport est planifié à Yala, dans le district de Betong et à Nakhon Ratchasima, le secteur privé demande de toute urgence aux autorités de développer son aéroport autant que la ville s’agrandit.

Il pourrait devenir, lui aussi, aéroport international, tout comme celui de Hua Hin, afin d’attirer les compagnies étrangères et bien évidemment, les touristes.