Catégories
Tourisme

Tourisme en Thaïlande : déclin de l’Europe et montée en puissance de l’Asie

Avec le rouble en chute libre et l’euro en petite forme, la Thaïlande se tourne de plus en plus vers l’Asie pour assurer la croissance de son secteur touristique.

Avec le rouble en chute libre, et l’euro en petite forme, la Thaïlande se tourne de plus en plus vers l’Asie pour assurer la croissance de son secteur touristique.

Depuis le début de l’année, l’euro n’a cessé de chuter. Fin 2014, 44 bahts égalaient 1 euro. A l’heure actuelle, l’euro est passé à 34 bahts. De quoi faire réfléchir les voyageurs en partance pour la Thaïlande.

C’est donc une chute de plus de 20% que doivent encaisser les touristes et expatriés européens. Une crise qui se ressent sur le portefeuille de ceux qui vivent en Thaïlande, et qui incite aussi les potentiels touristes à se poser la question : la Thaïlande est-elle aussi bon marché qu’avant ?

Crise de l’euro et rouble en chute libre

Conséquence de la crise de l’euro : les arrivées de touristes en provenance de l’Europe ont baissé de 14% au mois de janvier 2015.

Une situation qui contraste avec la hausse du tourisme en provenance d’Asie qui enregistre une croissance de plus de 40% sur la même période.

A ceci s’ajoute un effondrement du rouble (il a perdu plus de 50% de sa valeur par rapport au baht) qui a provoqué une baisse spectaculaire du tourisme en provenance de Russie.  C’est un vrai problème pour l’industrie thaïlandaise : la Russie était jusqu’à présent, juste après la Chine, le plus gros vivier de touristes.

C’est le cas particulièrement à Phuket, où le nombre de visiteurs russes a diminué de 40%.

Mais le tourisme en Thaïlande n’est cependant pas au point mort. En Asie, les monnaies se portent mieux : la Chine évidemment mais aussi la Malaisie, la Corée, le Japon et l’Inde, apportent leur lot de voyageurs.

Une hausse de 16% par rapport à janvier 2014

Ce constat a permis aux autorités thaïlandaises de dresser un bilan plutôt positif de ce début d’année : le gouvernement a affirmé que le nombre de touristes en janvier 2015 s’élève à 2,654,634, soit une hausse de 16,30% par rapport à janvier 2014.

Le ministère du tourisme s’est fixé un but de 28 millions de visiteurs internationaux pour l’année 2015. C’est un vrai défi, puisque l’année 2014 s’est révélée extrêmement morose pour ce secteur. Des difficultés dues en partie au récent coup d’état, ayant entraîné la destitution de la première ministre Yingluck.

Au final, c’est la Russie qui enregistre la plus forte baisse (-46%) même si elle reste quand même le cinquième plus gros fournisseur de touristes en Thaïlande, avec 269,479 touristes venant de ce pays en Janvier 2015.

Les touristes Chinois sont toujours de loin les plus nombreux, puisqu’ils étaient 560,399 à la même date. Quand à la France, elle n’est même plus dans le top 10 en ce début d’année.

Voici un résumé des principaux résultats:

Toutes les régions, sauf l’Europe et l’Océanie ont progressé en 2015. Les visiteurs en provenance Asie de l’Est ont totalisé 1.545.683 (+ 43,25%), l’Europe 727 462 (-14,32%), les Amériques 122 714 (+ 1,41%), l’Asie du Sud 109 440 (+ 19,14%), l’Océanie 81965 (-6,43%), Moyen-Orient 55 521 ( + 31,05%), et l’Afrique 11 849 (+ 0,75%).

Les pays de l’ASEAN ont  totalisé plus de 622 277 arrivées, avec une croissance spectaculaire de la Malaisie 279 517 (+ 92,57%), le Laos 89 890 (+ 14,06%), Singapour 69 229 (+ 49,97%), le Vietnam 53 038 (+ 54,56%), le Cambodge 51 605 (+ 35,51%), Philippines 22 627 (+ 15,43%), le Myanmar 19 287 (+ 56,56%), et le Brunei 1128 (+ 43,33%), avec comme seule baisse l’Indonésie 35956 (-13,56%).

Top 10 des sources de visiteurs en Thaïlande janvier 2015

Nationalité Janvier 2015 Janvier 2014 Δ%
Nombre Nombre 2015/2014
Chine 560399 357034 56,96
Malaisie 279517 145150 92,57
Corée 153311 135598 13,06
Russie 145605 269479 -45,97
Japon 121926 115643 5,43
Laos 89890 78806 14,06
Royaume-Uni 85416 85771 -0,41
USA 82036 81552 0,59
Inde 81716 70072 16,62
Allemagne 81309 80835 0,59

Source: Ministère du Tourisme et des Sports, Bureau de l’immigration. Mise à jour: 17/03/2015

Par Lise Famelart

Étudiante en première année de master nouvelles pratiques journalistiques, je suis en stage à Bangkok après un passage à Phnom Penh au Petit Journal Cambodge.