Catégories
Tourisme

Tourisme : la Thaïlande tente de rebondir

Le nombre de touristes visitant la Thaïlande a chuté de 6,6 % en 2014, principalement à cause de la crise politique et de la chute du rouble.

Le nombre de touristes visitant la Thaïlande a chuté de 6,6 % en 2014, principalement à cause de la crise politique et de la chute du rouble.

Quelques 24,7 millions de touristes ont visité la Thaïlande en 2014 : une baisse de 6,6%  par rapport aux  26.7 millions de 2013 selon  les chiffres officiels.

La baisse du nombre de touristes a également représenté une baisse de 5,8% des revenus générés par le tourisme, selon le ministre du Tourisme et des sports Kobkarn Wattanavarangkul.

Crise politique et chute du rouble

Selon le ministre du tourisme,  la baisse du tourisme serait due à la crise politique qui a perturbé la Thaïlande dans la première moitié de 2014, et aux facteurs économiques internationaux.

La chute du rouble russe a contribué à une chute de 21% des entrées de  touristes russes au mois de novembre, selon l’Autorité du Tourisme de Thaïlande.

Les Russes sont le deuxième plus grand groupe de touristes qui visitent  la Thaïlande après les Chinois.

Phuket figure parmi  les destinations les plus  touchées par la baisse : selon Anoma Wongyai, le directeur de l’Autorité du tourisme de Phuket, le nombre de touristes russes a chuté de près de 40 %.

« Discover Thainess 2015 » la nouvelle campagne de promotion de la TAT

La Tourism Authority of Thailand (TAT) compte sur une nouvelle campagne mettant en scène les principaux aspects de la culture thaïlandaise pour relancer le tourisme en 2015.

Le 14 janvier 2015 la cérémonie d’inauguration de la nouvelle campagne « Discover Thainess 2015 » est prévue à Bangkok avec un gigantesque défilé dans le centre de la capitale à partir de 18 heures, partant du National Stadium en passant par l’intersection de Pathumwan jusqu’au Lumpini Park en passant par l’avenue Rama I Road.

La Thaïlande vise une augmentation de 13% des arrivées internationales en 2015 et de 16% des revenus correspondants. À fin novembre 2014, le pays avait accueilli 566,952 touristes français, soit une augmentation de 3,5% par rapport à la même période en 2013.

La concurrence de la Birmanie

L’industrie du tourisme est en plein essor en Birmanie depuis l’ouverture démocratique initiée en 2010, et l’attitude de plus en plus ouverte du gouvernement envers la communauté internationale.

Des Sites tels que les temples de Bagan, la pagode Shwedagon de Yangon, et les archipels de Myeik deviennent destinations très prisées sur l’Asie du Sud-Est.

On estime que cinq millions de touristes visiteront ​​la Birmanie en 2015 soit une augmentation très significative par rapport à 2014, qui a déjà enregistré un record de 3,05 millions de personnes : une progression très rapide pour un pays considéré comme un paria il y a seulement quelques années.

Si les prévisions de 2015 se réalisent, la croissance du tourisme sera encore plus importante que entre 2013 et 2014 (2,05 millions de touristes ont visité la Birmanie en 2013).

Le gouvernement birman envisage d’ouvrir une « banque de développement du tourisme » qui prêtera de l’argent aux entrepreneurs intéressés par l’ouverture de commerces liés au tourisme pour répondre au flux croissant de visiteurs.

The Columbus Dispatch , un journal américain en ligne, mentionne pour la première fois la Birmanie, aux côtés d’autres pays en développement tels que Cuba, comme un nouveau « point chaud « des destinations touristiques de cette année.

La publication a également estimé que les croisières asiatiques pourraient devenir une tendance importante à partir de cette année, d’autant plus que des pays comme la Chine misent sur une augmentation de leurs capacités de tourisme de croisière.

Une hausse du nombre de personnes riches et de la classe moyenne chinoise, signifie depuis quelques années toujours plus de voyageurs chinois vers l’Asie du Sud-Est, notamment en Thaïlande, estime aussi le Colombus Dispatch.

 

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire