Catégories
Tourisme

28 pays lancent des avertissement aux voyageurs en Thaïlande

Près de 30 pays ont maintenant lancé des avertissements à leurs ressortissants concernant le voyage en Thaïlande. Pour le moment il ne s’agit que d’avertissements de niveau 2 (sur une échelle qui en compte 5) : une simple recommandation de prudence et de se tenir à l’écart des lieux de manifestations.

Près de 30 pays ont maintenant lancé des avertissements à leurs ressortissants concernant le voyage en Thaïlande. Pour le moment il ne s’agit que d’avertissements de niveau 2 (sur une échelle qui en compte 5) : une simple recommandation de prudence et de se tenir à l’écart des lieux de manifestations.

Les pays sont notamment le  Royaume-Uni, la France, la Suède, le Japon, Taiwan, le Canada, l’Australie, Israël, Brésil, Singapour, la Belgique, l’Espagne, les Pays-Bas, la Norvège, l’Allemagne,  la Hongrie, la Russie, l’Australie, l’Irlande, la Suisse et Hong Kong.

Le conséquences pour le tourisme sont pour le moment assez faibles : le niveau 2 d’alerte est une simple recommandation faite aux voyageurs, mais si les troubles devaient se poursuivre ou déclencher des affrontements violents, la situation pourrait évoluer rapidement vers le niveau 5 d’alerte qui équivaut à une interdiction de visiter la Thaïlande.

Pour le moment seuls les lieux à proximité des lieu de manifestations sont directement affectés par les troubles, comme Khao San Road. En dehors des endroits occupés par les manifestants, la situation est normale à Bangkok : on peut simplement s’attendre à des difficultés supplémentaires pour circuler en voiture.

Les réservations à Khao San Road en baisse de 50%

L’association des opérateurs économiques de Khao San Road a déclaré que leur activité est directement touchée par la vague de manifestations dans la capitale.

Les réservations pour de chambres ont chuté de 50% et plus de 8000 chambres disponibles avec un occupation d’occupation qui n’est que d’environ 30 à 40%, beaucoup moins important que les taux normaux à l’approche de la haute saison.Ceci est dû principalement au fait que l’accès à Khao San Road par les bus touristiques est bloqué par les manifestations et des nombreux visiteurs ont donc préféré se loger dans d’autres parties de la ville.

 

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

  • le probleme est sur le plan aeroport,change le prix des taxis,noublions que la police a autre choses a faire que de soccuper a des hauses ilicite,ou des arnaques diverces,voir meme des vols a la tire.il y a toujours des voyoux a la recherche d une bonne occasion.SOYEZ PRUDENT remetez votre voyage.J C B

  • Comment expliquer que beaucoup d’hotels a Bangkok aient maintenu leur prix, pendant ces evenements?