Catégories
Sport

Les JO de Tokyo auront bien lieu malgré le coronavirus

Malgré la menace du Covid-19, les JO 2020 de Tokyo auront bien lieux cet été du 24 juillet au 9 août prochain.

Lors d’une réunion avec les hauts responsables du Comité International Olympique (CIO), le président du Comité d’organisation (COJO) Yoshimo Mori a tenu à rassurer le monde du sport : les JO 2020 de Tokyo auront bien lieux cet été du 24 juillet au 9 août prochain. 

Plus d’inquiétude à avoir, la plus grande compétition de sport au monde sera maintenue coronavirus ou pas. 

C’était un doute qui planait au-dessus du monde du sport depuis le déclenchement de l’épidémie de coronavirus Covid-19.

Après l’annulation de divers événements sportifs notamment des qualifications olympiques en Chine, les organisateurs des JO ont assuré qu’il était impossible à ce jour d’envisager l’annulation de la rencontre. 

Yoshimo Mori l’a confirmé lors d’une conférence de presse le 12 février, il n’envisage pas de “reporter ou d’annuler les jeux”. 

“Rumeurs irresponsables”

Durant sa rencontre avec le CIO, le président du COJO est allé plus loin en dénonçant les “rumeurs irresponsables” qui venaient parasiter l’organisation de l’événement déjà malmenée par les retards de constructions. 

Le CIO prévoit des mesures rigoureuses et appelle à une collaboration avec l’OMS

Toutefois, le CIO a promis de mettre en place des “mesures rigoureuses” afin de protéger le mieux possible les populations d’une potentielle contagion cet été.

A ce jour, le Japon comptabilise déjà trente deux cas détectés de Coronavirus, dont quatre ont été jugés graves. Ajouté à cela, les 218 passagers et membres du bateau de croisière Diamond Express placés en quarantaine sur le navire.

Jeudi 13 février le ministère de la santé japonais a annoncé le décès d’une patiente âgée de 80 ans. Elle est le troisième cas à mourir hors des frontières chinoises. Le ministre de la santé est cependant resté prudent quant aux causes réelles de décès de la femme. 

Un choix qui ne fait pas l’unanimité

Le choix ferme de maintenir les JO 2020 ne fait cependant pas l’unanimité aux seins des organisateurs.

Toshiro Muto, directeur général du comité d’organisation avait communiqué il y a quelques jours ses craintes quant à l’idée que “la propagation du virus infectieux puisse remettre en doute l’élan généré concernant les Jeux”. 

Pour se prémunir du mieux possible contre une quelconque diffusion du virus, le CIO a fait savoir son souhait de collaborer davantage avec l’Organisation Mondiale de la Santé et le gouvernement japonais.

« Nous allons prendre les mesures appropriées pour que les préparatifs des Jeux Olympiques puissent avoir lieu sans qu’ils soient perturbés », a confirmé le Premier Ministre japonais Shinzo Abe.

La Chine annule toutes ses compétitions sportives

Première victime de l’épidémie, la Chine a dû prendre des mesures radicales pour éviter la propagation du virus. De nombreux événements sportifs se sont ont conséquent été annulés.

Dernière victime en date le Grand Prix (GP) de Formule 1 de Shangaï, une compétition existant depuis 2004 et attirant des passionnés du monde entier. Le GP devait avoir lieu en avril à Shangaï, à plus de 800 km du Wuhan… 

Même chose pour les championnats du monde d’athlétisme en intérieur. Les organisateurs du World Athletics ont annoncé Mercredi 11 février que la compétition prévue à Nankin au printemps serait reportée à l’année 2021. 

  • Ah, ah, ah. Exactement ce qu’on appelle une prophétie autoreallsatrice. Aujourd’hui, personne ne peut prévoir les developpements de l’épidémie. Disons que le comité d’organisation vient de prendre une mesure conservatoire pour ne pas insulter un avenir que personne ne peut anticipé.