Le plastique, un défi environnemental pour l’Asie

Les Thaïlandais en consomment jusqu'à huit par jour : le sac en plastique jetable est devenu le symbole d'une mode de consommation qui pollue les océans et détruit l'environnement

Le plastique nous facilite la vie. Cependant, difficile à recycler et à éliminer, il est l’un des plus grands défis environnementaux de notre époque.

En Asie, les effets de la pollution par le plastique sont dramatiques. Chine, Indonésie, Philippines, Thaïlande et Vietnam sont les cinq pays qui rejettent à eux seuls plus de quatre millions de tonnes de plastique par an dans les mers. Ils seraient à l’origine de plus de 80 % des déchets en mer.

Certains chercheurs pensent qu’en 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans les mers.

Les microplastiques, des petites particules de matière plastique déversées dans l’environnement, sont présentes dans la chaîne alimentaire. De grandes questions se posent alors quant à l’impact de l’ingestion du plastique sur la santé l’espèce humaine.

En ce qui concerne l’utilisation du plastique, les chiffres en provenance de Thaïlande et de ses voisins d’Asie du Sud-Est sont très inquiétants.

Plage pollution Asie
Chaque habitant de la région Asie du Sud-Est consomme environ 40 kilogrammes de plastique par an.

En 2017, les 10 pays membres de l’ASEAN ont consommé plus de 25 millions de tonnes de plastique. Chaque habitant de la région consomme environ 40 kilogrammes de plastique par an.

« Nous faisons face au vrai problème : le consommateur. Les choses seront faites étape par étape, tout le monde peut aider. »

Déclare Thon Thamrongnawasawat, professeur adjoint à l’Université Kasetsart. Il s’est exprimé au cours d’une conférence de presse au FCCT ce mercredi 19 septembre 2018, sur le thème « Le plastique – le tueur utile parmi nous ».

Huit sacs en plastique par jour

Durant la discussion, plusieurs étudiants thaïlandais ont expliqué leur incompréhension concernant le manque d’information et d’éducation des jeunes sur la consommation excessive de plastique.

En effet, la Thaïlande produit 1,03 million de tonnes de déchets plastique par an, et un Thaïlandais utilise jusqu’à 8 sacs en plastique par jour.

L’éducation des citoyens asiatiques est un changement essentiel à opérer afin de trouver une solution au problème de la pollution des mers par le plastique.

« La participation du public est très importante, il faut faire face au problème ensemble. Nous devons déjà trouver un moyen de réduire les sacs plastiques dans les supermarchés. »

A déclaré Wijarn Simachaya, secrétaire permanent, ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement durant la conférence de presse.

Une prise de conscience

L’Association des hôtels de Phuket et l’ambassade des États-Unis se sont associées pour relever les défis de la gestion des déchets, dans le but de réduire considérablement les plastiques à usage unique dans les hôtels de Phuket.

Les 65 propriétés membres de la Phuket Hotel Association, représentant près de 11 000 chambres sur l’île, affirment qu’elles ont déjà réduit le volume et les types de plastiques à usage unique et qu’elles élimineront l’utilisation des bouteilles d’eau en plastique dans les chambres d’ici 2019.

Plusieurs événements afin de réduire la pollution plastique sont organisés à Bangkok. L’opération Clean Up the World a eu lieu il y a peu afin de nettoyer le fleuve Chao Phraya et de collecter des données pour atteindre un objectif à long terme d’élimination des déchets.

« 89% sont des objets en plastique à usage unique. La Thaïlande va continuer à faire beaucoup plus pour lutter contre cette pollution. »

A affirmé Kakuko Nagatani-Yoshida, coordinatrice régionale pour les produits chimiques, les déchets et la qualité de l’air lors de la réunion au FCCT.

 


4.5/5


(2 Reviews)

Laisser un commentaire

Récents

34,374FansJ'aime
183FollowersSuivre
2,145FollowersSuivre
1,459FollowersSuivre
339AbonnésSouscrire
0/5 (0 Reviews)