Catégories
Environnement Société Tourisme

Pour un tourisme responsable en Thaïlande

En moins d’une décennie la Thaïlande est une destination très appréciée des touristes, accueillant cette année près de 30 millions de touristes.

C’est une réelle opportunité pour l’économie de la Thaïlande puisque le tourisme représente de 10% à 15% de son PIB selon les estimations.

Mais le développement rapide de ce tourisme de masse a parfois entraîné certaines dérives.

C’est la rançon du succès enregistré par le tourisme en Thaïlande ces dernières années : celui ci a plus que doublé, passant de 14 millions en 2009 à près de 30 millions de visiteurs en 2015.

Après avoir annoncé qu’elle fermera au public pour une durée indéterminée l’île de Koh Tachai dans la province de Phang Nga en raison des effets négatifs du tourisme sur l’environnement, le Département thaïlandais des parcs nationaux, de la faune et de la conservation des plantes (DNP) a annoncé interdire l’accès à 14 autres sites de plongée dans le sud de la Thaïlande.

Le tourisme alternatif permet alors en plus de vivre des expériences plus authentiques de faire plus attention à son environnement, à la culture locale, aux respects des hommes et des animaux pour que voyager ne soit pas synonyme dégradations environnementales pour le pays de destination.

Eviter les sites trop touristiques

Le tourisme alternatif (ou tourisme responsable) est de plus en plus populaire et se développe notamment grâce à l’essor des blogs de voyages qui conseillent et proposent de nouvelles manières de voyager.

Éviter les sites hautement touristiques où un commerce presque industriel se développe pour répondre aux exigences occidentales, choisir des activités éco-responsables, aller à la rencontre des populations, participer à l’économie locale et pas aux chaines internationales, prendre soin de son environnement n’a jamais été aussi simple et profite à tout le monde.

Une meilleure expérience pour vous, avec d’authentiques souvenirs et rencontres et un pays protégé du tourisme de masse.

Combien de récifs de coraux, de réserves naturelles, de petits villages pourront être protégés avec juste un peu de bonne conscience ?

Si certaines « règles » semblent évidentes, d’autres sont plus subtiles.

Bien-sur bannissez les activités qui utilisent les animaux dans un but uniquement touristique (voir différents articles sur les tigres, les éléphants et les singes pour la Thaïlande).

Les activités destructrices de l’environnement comme le jet-ski qui est un désastre écologique, ou certaines chaines touristiques internationales qui accordent peu d’importance aux effets sur l’économie et la culture locale.
Mais le tourisme responsable ne veut pas non plus dire qu’il faut partir dans des conditions de routard extrême, bannir avion, voiture et tout confort. Il demande juste d’être conscient de ce qui nous entoure et respectueux.

Respectez les tenues locales, le mini short, les tongs ou tee-shirt légers ne sont pas tolérés partout, surtout dans des lieux de cultes. Ne vous faites pas remarquez en criant, en mettant de la musique, vous n’êtes pas là pour troubler les gens dans leur quotidien, la discrétion est donc de mise.

Ne soyez pas les touristes qui vous gênent chez vous.

Favorisez les transports locaux, ils seront surement moins chers, vous y ferez de belles rencontres et visiterez le pays différemment.

Les réserves naturelles sont souvent une bonne option, peu visitées, offrants de magnifiques paysages, la Thaïlande regorge de trésors méconnus.

Alors quittez vos grandes villes et vos grands resorts, sortez des sentiers battus et prenez le temps de vraiment voyager, de vous attardez dans des petits villages, de parlez aux gens qui se feront une joie de vous aider, de vous renseigner, ils pourront même vous accompagner ou vous loger et sauront vous révéler les vrais trésors de leur pays.