Le 4 mars, les douaniers de Lesquin ont empêché l’exportation non déclarée de 53 tonnes de ce qui s’apparente à des résidus de broyage, provenant d’une société basée dans la Somme. 

Les transferts transfrontaliers de déchets sont régulés à l’échelle internationale par la Convention de Bâle (pour les déchets dangereux), transposée en droit de l’Union par le règlement (CE) n° 1013/006 du 14 juin 2006 (pour les déchets dangereux et non dangereux). Elle interdit l’exportation de déchets vers les pays ne disposant pas de capacités de retraitement adaptées.

Cet incident n’est pas le premier de son type. De nombreux organismes préfèrent envoyer leurs déchets illégalement vers des pays d’Afrique ou d’Asie, les transformant en décharges, afin d’échapper aux normes établies par la convention de Bâle.

Face à l’augmentation excessive des importations de déchets plastiques dans les pays de l’Asean, la Thaïlande a décidé de réduire leur nombre pour les supprimer dans les années à venir.

L’Asie du Sud-Est est devenue une des principales régions impliquées dans la pollution par le plastique en raison de l’urbanisation rapide et de la montée de la classe moyenne, dont la consommation de produits et d’emballages en plastique augmente.

Mais l’infrastructure locale de gestion des déchets n’a pas suivi le rythme, ce qui a entraîné de grandes quantités de déchets mal gérés. Le COVID-19 a aggravé la situation en raison de la consommation accrue de masques, de bouteilles de désinfectant et d’emballages de livraison en ligne.

En Thaïlande, aux Philippines et en Malaisie, plus de 75% de la valeur matérielle du plastique recyclable est perdue – l’équivalent de 6 milliards de dollars par an lorsque le plastique à usage unique est jeté plutôt que récupéré et recyclé, selon une série d’études effectuée par le Groupe de la Banque mondiale.

Avec seulement 18 à 28% de plastiques recyclables récupérés et recyclé dans ces pays, la plupart des déchets d’emballages en plastique échouent sur les plages et les bords de route, tandis que leur valeur de recyclage pour ces économies est également perdue.

Source: https://www.douane.gouv.fr/

Leave a comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.