Thaïlande : des routes plus sûres pourraient augmenter le PIB de 22%

Selon l’OMS, les routes thaïlandaises sont les deuxièmes routes les plus meurtrières du monde avec un bilan annuel estimé à 24 000 morts

Selon le Centre thaïlandais de sécurité routière, 15 256 personnes sont mortes dans des accidents de la route l’année dernière. Près de 79 % des personnes décédées sont des hommes et ont pour la plupart entre 16 et 25 ans.

Cela représente 66 personnes qui meurent chaque jour sur les routes, causant des pertes financières équivalant à 3 % du PIB thaïlandais.

En rendant les routes plus sûres, la Thaïlande pourrait sauver sa population et donc son capital humain, d’une mort prématurée dans des accidents de la route.

Selon l’OMS, les routes thaïlandaises sont les deuxièmes routes les plus meurtrières du monde
Selon l’OMS, les routes thaïlandaises sont les deuxièmes routes les plus meurtrières du monde

En effet, dans le rapport « The High Toll of Traffic Injuries : Inacceptable et Preventable « , il est dit que si les accidents de la route pouvaient être réduits de 50 % en Thaïlande et si la sécurité routière restait satisfaisante pendant 24 ans, l’économie bénéficierait d’une relance de 22 % et 138 168 décès pourraient être évités.

« Les traumatismes dus aux accidents de la route sont la principale cause de mortalité et d’invalidité de longue durée chez les personnes âgées de 15 à 29 ans, a déclaré M. Bose, chercheur impliqué dans le rapport.

« En améliorant la sécurité routière, nous pouvons éviter à de nombreuses jeunes et précieuses personnes d’être tuées ou handicapées dans des accidents de la route « , a-t-il déclaré à The Nation.

Selon l’OMS, les routes thaïlandaises sont les deuxièmes routes les plus meurtrières du monde avec un bilan annuel estimé à 24 000 morts. La question de la sécurité routière est donc essentielle si le pays souhaite continuer à se développer.

Des normes de sécurité mal appliquées

En Thaïlande, il n’existe pas de normes de sécurité de base, et les lois déjà existantes sont mal appliquées.

C’est le cas en particulier pour le port du casque à moto alors que les deux roues représentent 70% de tous les décès sur les routes de Thaïlande.

On estime également que huit à dix millions de Thaïlandais conduisent sans permis.

L’amélioration des infrastructures, la promotion de l’utilisation des transports publics et l’encouragement des gens à marcher ou à faire du vélo pourraient contribuer à l’amélioration de la sécurité routière et à une meilleure compréhension de la population sur les dangers de la route.


0/5


(0 Reviews)

Laisser un commentaire

Récents

34,365FansJ'aime
184FollowersSuivre
2,142FollowersSuivre
1,457FollowersSuivre
339AbonnésSouscrire
0/5 (0 Reviews)