Catégories
Santé

La Thaïlande 27ème sur l’indice d’efficacité des soins de santé

La Thaïlande se classe au 27e rang parmi les 56 pays classés dans l’indice d’efficacité des soins de santé Bloomberg, en hausse de 14 points par rapport à la 41e place l’an dernier

La Thaïlande grimpe de 14 places au classement mondial de l’efficacité des soins de santé de Bloomberg

Sur les 56 pays étudiés, la Thaïlande est passée à la 27èmeplace, contre 41 l’an dernier. C’est la plus forte amélioration annuelle de tous les pays.

Le Bloomberg Health Care Efficiency Index classe les pays dont la durée de vie moyenne est d’au moins 70 ans, dont le PIB par habitant est supérieur à 5 000 dollars par an (environ 162 000 bahts) et avec une population d’au moins 5 millions d’habitants.

Une espérance de vie de 75 ans

De plus, l’OMS a récemment désigné la Thaïlande comme un modèle et une source d’apprentissage sur les soins de santé universels et de sécurité sanitaire nationale.

“L’OMS considère notre système comme durable parce que la participation du public est fortement encouragée”, a déclaré le porte-parole du gouvernement, le général Sansern Kaewkamnerd.

Les dépenses de santé par habitant de la Thaïlande s’élèvent maintenant à 219 $US (environ 7 086 bahts) et la durée de vie moyenne de la population est passée à 75,1 ans, contre 74,6 l’an dernier.

En comparaison, les dépenses de santé par habitant à Hong Kong s’élèvent à 2222 dollars (environ 71 900 bahts), alors que la durée de vie moyenne des Hongkongais est actuellement de 84,3 ans.

La France se trouve dans une position médiane supérieure, au 16 rang avec une espérance de vie de 82,3 ans et des dépenses de santé évaluées à 4026 dollars US par an.

L’importance du tourisme médical

De plus, de nombreux étrangers sont attirés par les soins médicaux en Thaïlande en raison des prix compétitifs et du niveau élevé d’installations et de services.

“Notre système de santé sera encore plus efficace si le gouvernement assure un financement suffisant. Le gouvernement ne devrait pas considérer le système de santé et la santé de la population comme un fardeau “.

a déclaré Nimit Tien-udom, directeur de la Aids Access Foundation.

Pour lui, la Thaïlande doit en faire davantage en termes de santé publique. Il a également souligné qu’il n’était pas juste de faire en sorte que les patients pauvres soient partiellement responsables des coûts des soins de santé.

Le gouvernement a donc élaboré un plan stratégique de développement national (2016-2025) visant à améliorer la promotion de la santé, les services, l’éducation et la recherche.

Ce plan comprend également un projet visant à faire de la Thaïlande un centre pour les médicaments et autres produits de santé.

Cette année, seuls trois pays de l’ASEAN figurent dans l’indice : Singapour en deuxième position, la Thaïlande 27èmeet la Malaisie 29ème.

Les cinq pays les mieux classés sont Hong Kong, Singapour, l’Espagne, l’Italie et la Corée du Sud.

Cette année la Thaïlande a mieux résisté que de nombreux pays développés répertoriés dans l’indice Bloomberg, les Pays-Bas se classant à un rang inférieur au Royaume en 28ème place, le Royaume-Uni se classant 35ème, le Danemark 41ème, l’Allemagne 45ème et les Etats-Unis 54ème.

 

Par Zoé Cazaubiel

Journaliste stagiaire, étudiante à l'ISCOM