La Thaïlande a détecté 24 cas de la variante de coronavirus B.1.1.7 (dite variant anglais) enregistrés pour la première fois en Grande-Bretagne, a déclaré mercredi un virologue thaïlandais de l’Université de Chulalongkorn.

Il s’agit de la première transmission nationale signalée en Thaïlande de cette variante hautement contagieuse et 64% plus mortelle.

« Cette variante est beaucoup plus virale et hautement contagieuse et peut se propager 1,7 fois plus vite que la souche habituelle », a déclaré Yong Poovorawan, un virologue de l’Université de Chulalongkorn lors d’un briefing du ministère de la Santé.

Les variants du nouveau coronavirus continuent de gagner du terrain et se diffuser dans le monde. Selon des données hebdomadaires de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le variant britannique touche 101 pays.

Le variant B.1.1.7 du coronavirus SARS-CoV-2 : c’est le nom scientifique du variant britannique représente aujourd’hui 80% des nouvelles infections contre 3% début janvier 2021, tandis que le brésilien et le sud-africain en représentent à peine 5% à eux deux. 

Hier le ministre des Transports Saksayam Chidchob, et secrétaire général du parti Bhumjaithai (le parti du ministre de la santé Anutin Charnvirakul) a été contaminé par la Covid-19 et a été admis à l’hôpital de Buriram pour y être soigné.

Vers une troisième vague de Covid-19 ?

Le Dr Pongsakorn Chindawatana, directeur des communications à l’hôpital de Bangkok (Bangkok Hospital) a exhorté le public à faire très attention car selon la prochaine vague d’épidémie s’annonce « énorme ».

Une centaine de cas sont revenus positifs à partir de seulement deux laboratoires, certains étant en pénurie de test et il s’attend à plus de 1000 cas par jour très bientôt.

Il a déclaré au journal thaïlandais Daily News que cette troisième vague serait « bien pire » que les premières. Il a suggéré d’éviter les rassemblements comme les fêtes et dans les pubs et les lieux de divertissement.

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.