La Thaïlande a rejoint l’Italie et plusieurs autres pays européens pour suspendre temporairement l’utilisation du vaccin Covid-19 d’AstraZeneca, alors même que le Premier ministre devait être vacciné aurjdurd’hui à l’aide de ce vaccin.

Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-Ocha et certains membres de son gouvernement qui devaient recevoir une première injection du vaccin AstraZeneca vendredi ont annoncé avoir reporté leur décision.

La Thaïlande rejoint ainsi sept pays européens après que des suspensions ont été annoncés dans en Norvège, au Danemark et en Autriche.

Par mesure de précaution, le Danemark a suspendu l’utilisation du vaccin AstraZeneca à cause de craintes liées à la formation de caillots sanguins chez des personnes vaccinées, a annoncé son autorité sanitaire, jeudi 11 mars.

C’est le dernier revers pour ce vaccin, ajoutant à la confusion autour des résultats de son étude clinique initiale et des livraisons retardées en Europe qui ont alimenté un différend avec le Royaume-Uni, où la société est basée.

La société avait précédemment déclaré que l’innocuité du vaccin avait été démontrée lors d’essais cliniques, tandis qu’un échantillon de plus de 10 millions de cas de vaccination n’avait démontré aucun lien avec une augmentation des taux de caillots qui peuvent se loger dans les jambes ou devenir mortels lorsqu’ils atteignent les poumons.

La décision intervient alors même que les régulateurs européens ont renouvelé leur soutien au vaccin AstraZeneca, développé par une société basée à Cambridge (UK) avec l’Université d’Oxford, affirmant que rien n’indiquait que les vaccinations provoquaient l’apparition de caillots qui se produisent chez des milliers de personnes chaque année.

Piyasakol Sakolsatayadorn, conseiller du programme de vaccination du ministère thaïlandais de la Santé, a déclaré que la suspension d’Astra serait de courte durée – deux semaines au plus – et que le pays continuerait à vacciner les personnes à risque avec des injections du vaccin chinois Sinovac.

Le programme de vaccination de la Thaïlande

Le gouvernement prévoit de vacciner au moins la moitié de la population ou 33 millions de Thaïlandais avant la fin de l’année.

Pour cela il a commandé 26 millions de doses du vaccin d’AstraZeneca dans le cadre d’un accord qui comprend également le transfert de connaissances vers l’entreprise thaïlandaise Siam Bioscience afin de produire le vaccin localement.

Le gouvernement a récemment annoncé son intention d’acheter 35 millions de doses supplémentaires à AstraZeneca via le plan COVAX de l’Organisation mondiale de la santé.

Cependant, rien n’indique qu’un nombre si important de personnes seront vaccinées avant le milieu de cette année.

Si le gouvernement veut réaliser son plan de vacciner 33 millions de personnes, il devra vacciner environ 313 000 personnes par jour entre juin et décembre.

Lire aussi L’ambitieux programme de vaccination de la Thaïlande – thailande-fr.comhttps://www.thailande-fr.com/sante/108743-lambitieux-programme-de-vaccination-de-la-thailande#ixzz6osmGJEHI
@thailandefr on Twitter | thailandefr on Facebook

Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.