Catégories
élection

Coup double pour les Démocrates en Thaïlande

Le Parti démocrate a renforcé sa position dimanche, en remportant à la fois les élections législatives partielles et le poste très convoité de gouverneur de Bangkok.

La coalition au pouvoir en Thaïlande dirigé par le premier ministre Abhisit Vejjajivaj, a largement remporté les élections de dimanche en obtenant 19 sièges de plus sur les 29 sièges à pourvoir à la Chambre des Représentants. L’élection partielle a eu lieu dimanche dans 22 provinces. Le Parti Démocrate obtient 7 sièges, tandis que le Parti Chart Thai Pattana en remporte 10 et le Parti Puea Pandin 2.

La Parti Démocrate remporte les élection du 11 janvier

Le parti d’opposition pro Thaksin n’obtient que 6 sièges, après avoir organisé des manifestations de protestation plus ou moins violentes dans toutes les circonscriptions ou des sièges étaient à pourvoir. Des responsables du Parti Démocrate ont été bombardé d’œufs pourris à plusieurs reprises, mais il semble que cette tactique de harcèlement ait été contre productive pour les « chemises rouges ».

Ces résultats renforcent le gouvernement Démocrate, qui peut désormais compter sur une majorité plus solide de 255 sièges (au lieu de 236), contre 208 seulement pour l’opposition dirigée par Puea Thai.

A Bangkok c’est M. Sukhumbhand Paribatra (démocrate) qui est donné largement en tête du décompte des voix, même si les résultats ne sont pas encore officiels.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Une réponse sur « Coup double pour les Démocrates en Thaïlande »

Le vrai « coup double » pour le « parti pour la démocratie », -et non pas les démocrates qui sont des gens qui défendent la démocratie- est d’avoir obtenu des juges l’annulation des mandats de plusieurs membres de la majorité élue tout en bloquant de façon tout aussi non démocratique qu’ anticonstitutionnelle l’activité de transport aérien international du pays, avec le soutien de l’armée et de la maison royale.
Le chef du groupe qui a généré de par ses exactions des pertes fabuleuses durant le blocage des aéroports, et dont les conséquences financières à venir (tourisme, investisseurs) seront beaucoup plus importantes encore et sans doute durablement, est maintenant le 1er ministre désigné !! C’est extraordinaire.
La Thaïlande, du moins ceux qui ont le pouvoir et l’argent, l’armée, les partis du nouveau 1er ministre, s’acharnent à tuer la démocratie et viennent de trouver la parade absolue à toute critique interne: le crime de lèse majesté. Certes, la contestation va être provisoirement muselée, mais avec le renforcement du pouvoir de l’armée et de la forme de dictature qui va avec, l’économie déjà affaiblie par la crise mondiale va s’effondrer. Les 2000 baht « offerts » sur le compte de l’état, donc sur les deniers du pays, ne vont pas endormir longtemps une population très démunie.

Laisser un commentaire