Accueil Politique La Thaïlande, démocratie hybride ou dictature militaire ?

La Thaïlande, démocratie hybride ou dictature militaire ?

La Thaïlande est-elle une démocratie, une dictature ou un peu les deux à la fois ?

Comment décrire le régime politique de la Thaïlande à l’issue des élections législatives du 24 mars ?

Incontestablement la tenue de ces élections, dont la légitimité n’est pour l’instant contestée par personne, marque un retour de la Thaïlande dans le camp des démocraties.

Un gouvernement militaire

Mais le retour au pouvoir par les urnes d’un gouvernement militaire serait pour certains la consécration d’une démocratie en trompe l’œil, rendue possible par la constitution de 2017 rédigée sur ordre de l’armée.

La Thaïlande serait donc une sorte de semi démocratie, ou encore une démocratie hybride selon le titre de l’article de la BBC consacré aux prochaines élections.

La Thaïlande est-elle une dictature militaire sous commandement monarchique ?

Une élection semi démocratique

Pour l’organisation Human Right Watch, les conditions d’une élection démocratique ne sont toujours pas réunies en Thaïlande.

« La junte a conservé ses lois répressives, dissous un des principaux partis de l’opposition, pris le contrôle de la commission électorale et trié sur le volet un Sénat doté du pouvoir de contrecarrer la volonté du peuple thaïlandais. »

Brad Adams , directeur Asie à Human Rights Watch.

Le gouvernement militaire thaïlandais n’a pas réussi à créer les conditions nécessaires à la tenue d’élections nationales libres et équitables le 24 mars 2019, a déclaré récemment Human Rights Watch.

Censure et lois répressives

Le processus de formation d’un nouveau gouvernement, dans lequel le Sénat nommé par la junte disposera de la moitié du nombre total de voix par rapport à la Chambre des représentants élue, porte gravement atteinte au droit des citoyens thaïlandais de choisir leurs dirigeants.

Les problèmes liés au processus électoral en Thaïlande comprennent:

  • Les lois répressives restreignant la liberté de parole, d’association et de réunion;
  • La censure des médias.
  • Le manque d’égalité d’accès aux médias.
  • Le rôle démesuré d’un Sénat nommé par la junte dans la formation d’un gouvernement.
  • Le manque d’indépendance et d’impartialité de la commission électorale nationale, entraînant la dissolution d’un grand parti de l’opposition.

«Depuis le coup d’État de 2014, l’armée thaïlandaise a promis à maintes reprises de rétablir un régime démocratique, mais les généraux ont organisé cette élection pour assurer le maintien du régime militaire en costume plutôt qu’en uniforme», a déclaré Brad Adams , directeur Asie à Human Rights Watch.


4.1/5 (9 Reviews)
Avatar
Redaction Bangkok
La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

1 commentaire

  1. Vu le bordel monstrueux en France ayons un peu d humilité dans l opinion et le jugement dans le organisation politique d un pays différent , tres différent sur beaucoup beaucoup de paramètres.

Laisser un commentaire

34,604FansJ'aime
3,076FollowersSuivre
1,582FollowersSuivre

Les plus lus

Latest articles

Fortes pluies dans la plupart des régions de Thaïlande

De fortes pluies ponctuelles devraient tomber sur 60 à 70% de la Thaïlande durant la période du 16 au 21 juin, et les vagues dans la mer d'Andaman risquent d'atteindre 2 à 3 mètres de creux.
0/5 (0 Reviews)