Le Premier ministre thaïlandais, le général Prayuth Chan-o-cha a assuré lundi aux autorités japonaises que les prochaines élections législatives se tiendront bien dans un an.

Le Premier ministre cherche avant tout à rassurer les investisseurs japonais, qui sont majoritaires en Thaïlande.

Le Premier ministre et général Prayut Chan-ocha effectue une visite officielle de trois jours au Japon.

La clé de ce voyage repose sur les relations économiques et commerciales entre les deux pays, le Japon étant le premier pays investisseur étranger en Thaïlande (300 milliards de baht en 2013) et le deuxième plus grand partenaire commercial (1,9 trillions de baht en 2013).

En 2013, 60% des investissements étrangers en Thaïlande avaient été réalisés par des Japonais .

Au cours de la réunion, le Général Prayuth a également tenté de rassurer le Japon quant à l’avenir des sociétés et des expatriés installés en Thaïlande, en confirmant la tenue de prochaines élections législatives d’ici un an.

« Le gouvernement fera tout ce qu’il faut pour organiser une élection qui soit internationalement reconnue. La Thaïlande est en train de développer sa démocratie pour avoir une élection dans un an. La deuxième phase de la feuille de route de réforme nationale avance et cela prend du temps. J’assure que je ferai de mon mieux pour développer les relations bilatérales et régionales, »

a dit le Premier ministre.

Le but de ce voyage est aussi de renforcer la coopération économique bilatérale entre les deux pays, en particulier le développement d’une ligne ferroviaire à double voie en Thaïlande, le développement de la Zone économique spéciale de Dawei au Myanmar, et la promotion du commerce et de l’investissement entre la Thaïlande et le Japon.

Les deux leaders ont aussi abordé la question de l’investissement dans le projet de Couloir Est-Ouest, qui aura pour centre de  mise en œuvre la Thaïlande. Le projet facilitera le commerce et les investissements dans la région de l’AESAN.

L’ASEAN, l’association des pays de l’Asie du Sud-Est, regroupe 10 pays pour une coopération à la fois politique, économique et culturelle. Elle a été fondée en 1967 à Bangkok pour renforcer la coopération et l’assistance entre ses membres mais aussi pour peser dans les négociations internationales.

La crainte d’une nouvelle instabilité

Dans un contexte instable, notamment après les attentats survenus devant la station BTS Siam dimanche 1er février, et plus récemment l’interdiction de sortie du territoire de l’ancienne Première Ministre Yingluck Shinawatra, un regain de tension et un retour possible des « chemises rouges » sur le devant de la scène sont un craindre. Ce qui ne serait pas pour rassurer les investisseurs étrangers.

Un accord a malgré tout été conclu entre les deux pays  sur le développement d’une ligne de chemin de fer commune, ainsi qu’un protocole sur la promotion du commerce en Thaïlande et de l’investissement au Japon.

Pour le Général Prayuth, cette visite était aussi une opération de communication, visant à restaurer l’image du gouvernement thaïlandais, fortement malmenée depuis le coup d’Etat du 22 mai dernier.

Il en a profité pour demander à la Ligue d’amitié parlementaire Thaïlande-Japon d’appuyer les actions de son gouvernement face à la communauté internationale.

0/5 (0 Reviews)

Laisser un commentaire