Un bureau de vote désert à Bangkok le 2 février

La Commission électorale de la Thaïlande (CE) a publié aujourd’hui les chiffres définitifs de participation au scrutin législatif du 2 février dernier. Le taux de participation est de 46,8%, soit moins de la moitié de tous les électeurs admissibles, avec le plus haut taux de participation enregistré dans la province septentrionale de Chiang Mai. 

La Commission électorale rapporte que le scrutin s’est déroulé normalement dans 68 provinces sur 77.  Dans les neuf provinces du sud, le vote a été entièrement annulé à cause des perturbations engendrées par les manifestants anti-gouvernementaux.

Sur les 43 millions d’électeurs inscrits, 20.120.000 ont voté le 2 février, soit 46,79 % de tous les électeurs admissibles.

Seulement 33,2% de suffrages exprimés

Parmi les bulletins utilisés le 2 février, 14.360.000 ou 71,4% ont été validés, alors que 2,42 millions (12,05 %) étaient des bulletins nuls et 3,3 millions (16,57 %) des bulletins « no vote », une proportion anormalement élevée.

De fait si l’on retranche des suffrages les bulletins nuls et les « no vote », ont obtient un taux de suffrages exprimés de seulement 33,2%.

Le vote est obligatoire en Thaïlande, et le fait de ne pas voter est une infraction pénale, même si dans les faits elle est rarement sanctionnée. Les électeurs ont cependant la possibilité de cocher une cas « no vote » sur leur bulletin pour indiquer qu’ils ne souhaitent pas choisir parmi les candidats présentés.

Le plus grand nombre d’électeurs ont été enregistrés à Chiang Mai, Lamphun, Mae Hong Son avec des participations respectives de 75%, 73.4% et 65.2% respectivement.

Pour la capitale Bangkok, la participation a été exceptionnellement faible (16,8%)  avec seulement 733 196 suffrages exprimés sur 4,3 millions d’électeurs inscrits dimanche dernier. Parmi eux, 24% ont voté «no vote», tandis que 7,95 % des bulletins ont été annulés, soit un taux réel de suffrage exprimés de 11,4%.

0/5 (0 Reviews)

1 commentaire

  1. Cela veut dire que minimum 66,8 % des Thaï (non inclus les Thaïs du Sud du pays), ne veulent plus de Yingluck et du Pheu Thai !
    Il faut savoir également que ceci n’inclus pas les Thaïs du Sud qui sont presque tous des opposants au gouvernement actuel (Yingluck et Pheu Thai).

Laisser un commentaire