L’impensable est arrivé. Quinze ans après le dernier coup d’Etat militaire, les blindés sont de nouveau dans les rues de Bangkok, encerclant le siège du gouvernement civil et contrôlant les principaux carrefours, et les chants martiaux sont de retour sur les écrans de télévision.

Bien que la situation soit restée confuse tard dans la soirée, tous les signes indiquaient que l’armée avait renversé le gouvernement civil dirigé par le richissime Thaksin Shinawatra, un ancien homme d’affaires qui avait pris la tête du gouvernement en 2001, au terme d’une victoire électorale triomphale. La loi martiale a été proclamée dans l’ensemble du pays. Une annonce télévisée dans la soirée indiquait qu’une commission dirigée par les chefs de la police et de l’armée contrôlait le pays et serait chargée d’assurer une réforme des institutions politiques.

Arnaud Dubus pour Liberation

lire la suite sur liberation.fr

0/5 (0 Reviews)

Laisser un commentaire