Catégories
Médias

Médias Thaïlande : le Bangkok Post évacué

Les locaux du Bangkok Post, le principal quotidien de langue anglaise en Thailande ont été évacué, pour des raisons de sécurité, car ils sont situés à proximité de la zone des affrontements entre l’armée et les chemises rouges.

La presse a déjà payé un lourd tribut dans le conflit qui oppose depuis plusieurs mois l’UDD au gouvernement thailandais. Ce matin un journaliste italien, identifié comme M. Polenghi Fabio, 48 ans, est mort d’une balle dans l’abdomen. Deux autres membres des médias étrangers, ont été blessés par balles et envoyés dans des hôpitaux.

Ces victimes viennent s’ajouter à la liste déjà longue des journalistes pris pour cible .  Le 14 mai 2010, Nelson Rand, reporter canadien de la chaîne France 24, a été sérieusement blessé par trois balles de tirs d’armes automatiques. Ses jours ne sont plus en danger, mais la gravité, et surtout le nombre de ses blessures laisse à penser qu’il pouvait ne pas s’agir seulement de balles perdues.

Les locaux du Bangkok Post, situé à proximité de la zone des affrontements ont été évacués

Déjà, le 10 avril, un cameraman de France 24 avait été blessé lors des affrontements qui avaient coûté la vie à Hiro Muramoto, reporter japonais de l’agence Reuters. Les résultats de l’enquête officielle sur la mort de ce dernier n’ont toujours pas été communiqués.

La presse a aussi souvent été prise à partie de manière plus au moins violente par les militants de l’UDD, qui accusent les journalistes de manquer d’objectivité dans la couverture du conflit.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.