Reporters sans frontières s’adresse aujourd’hui au gouvernement français afin de « redoubler d’efforts » pour faire libérer la journaliste française Nguyen Thi Thanh Van. La journaliste Française arrêtée au Vietnam, a pu recevoir la visite de diplomates français, a indiqué le ministère des Affaires étrangères.

La Française a été montrée le 30 novembre sur la chaîne de télévision vietnamienne, destinée aux Vietnamiens de l’étranger. On la voit contrainte de simuler des activités clandestines, notamment le transport de tracts. VTV4

RSF compare la situation de la journaliste française avec celle de trois citoyens américains accusés de « terrorisme » au même titre que la journaliste et militante française.

Les autorités vietnamiennes ont libéré trois citoyens américains accusés de « terrorisme » au même titre que la journaliste et militante française Nguyen Thi Thanh Van. L’ambassadeur des Etats-Unis au Viêt-nam avait dénoncé les accusations de « terrorisme » formulées contre eux.

« La libération du dissident américain d’origine vietnamienne Leon Truong est une bonne nouvelle qui laisse espérer une issue similaire pour Nguyen Thi Thanh Van. Dans la mesure où ils ont été arrêtés ensemble et accusés des mêmes charges, il n’y a aucune raison que la journaliste française soit toujours détenue. Nous demandons au gouvernement français d’agir dans les plus brefs délais », ont déclaré la famille de Nguyen Thi Thanh Van, son avocat Serge Lewisch et Reporters sans frontières.

Les Etats-Unis, dont quatre ressortissants ont été arrêtés le mois dernier comme la Française, avaient fait preuve d’une certaine fermeté contre Hanoï, en demandant des comptes aux autorités vietnamiennes.

0/5 (0 Reviews)

Laisser un commentaire