Catégories
Immobilier

Les promoteurs thaïlandais rachetent des terrains à Bangkok

Thai Property Group

Les promoteurs thaïlandais sont de retour : ils sont passé à l’achat sur le marché des terrains après une année marquée par l’attentisme. Persuadés que l’économie est sur la bonne voie en Thaïlande, les promoteurs immobiliers ont révisé leurs plans d’investissement pour les quatre derniers mois de cette année.

Selon un sondage réalisé par le quotidien thaïlandais anglophone The Nation, les promoteurs immobiliers, comme Preuksa Real Estate, Land & Houses, Sansiri, LPN développement, Noble développement et Asian Property développement ont augmenté leurs budgets d’investissement pour acheter des terres d’ici à la fin de l’année dans le but de développer de nouveaux projets résidentiels dès l’année prochaine et en 2011, tablant sur une reprise de l’économie dès 2010.  La plupart sont convaincus que les prix des terrains sont susceptibles d’augmenter en 2010 après avoir stagné depuis 2008.

Les promoteurs reviennent à l'achat à Bangkok, sur les terrains proches des transports en commun

Land & Houses (le plus important promoteur immobilier en Thailande) Senior Executive Vice President Naporn Soonthornchitcharoen a déclaré que sa société dispose de suffisamment de liquidités pour réviser à la hausse ses plans de dépenses et acheter des terrains à hauteur de 3 milliards à 4 milliards de baht d’ici à la fin de l’année.

«Lorsque le gouvernement va commencer la construction de la prochaine phase du  système de transit de masse, cela va affecter le marché immobilier, en particulier les prix des terrains dans les zones à proximité du système ferroviaire, va augmenter. C’est donc un bon moment pour acheter des terrains. »

Preuksa Real Estate achètera aussi de 3.5 milliards à 5 milliards de baht de terres cette année pour de nouveaux projets qui seront lancés cette année et l’année suivante.

« Nous avons vu des signes de reprise économique depuis le mois de mai, et nous  croyons qu’il existe un élan suffisant pour soutenir la demande dans le marché résidentiel au second semestre de cette année. En conséquence, nous avons décidé d’acquérir des terrains pour appuyer notre expansion commerciale sur les quatre derniers mois « , estime son directeur général des opérations

Le président de Noble Développement Thongchai Busrapan partage aussi le sentiment que le moment est venu d’acheter.

« Nous pensons que c’est le bon moment pour acheter des terrains, avant que les prix montent, avec la reprise économique et la construction par le gouvernement des méga-projets, en particulier le système ferroviaire de transport en commun ».

Selon une étude réalisée par l’Agency for Real Estate Affairs (AREA), le développement de nouveaux systèmes de transports ferroviaires fera monter les prix des terrains se situant sur leur trajet entre 20  et 100 %, selon l’emplacement et le type de propriété.

Comme exemple de ce processus, on peut se référer aux  prix des terrains sur Silom Road, qui sont passés de 500000, à  800000 baht par wah carrés depuis l’ouverture du métro aérien en 2000. (Un wah carré est égale à 4 mètres carrés.)

Récemment le Bangkok Mass Transit System (BTSC), la société thaïlandaise qui exploite le métro aérien de Bangkok a annoncé des investissements combinés de 10 milliards de baht dans le secteur immobilier.

«C’est un bon moment pour entrer dans la propriété immobilière, car le coût d’investissement est très bon marché par rapport aux niveaux des périodes de boom. En fait, je ne suis pas inquiet à propos de la crise économique parce que l’économie thaïlandaise a le potentiel de se développer par elle-même si la politique ne fait pas obstacle à la croissance»

La crise financière  qui a touché la Thaïlande par le biais de la chute des exportations, a provoqué une baisse importante de la croissance et une hausse du chômage, mais  l’effondrement des prix sur le marché immobilier n’a pas eu lieu. Les effets de la crise mondiale ont certes provoqué un net ralentissement des lancements de nouveaux projets immobiliers, mais les prix sont restés étonnamment stables, voire en légère hausse.

L’explication se trouve certainement dans les caractéristiques propres du marché thaïlandais : il n’y a pas eu véritablement de “bulle” immobilière à Bangkok, où les prix ont augmenté d’environ 40% depuis 2000, contre 100 à 140% dans certaines grandes capitales européennes, ou asiatiques comme Hong Kong et Singapour.

Les prix de l’immobilier sont donc stables ou en légère hausse à Bangkok depuis le début de l’année, alors qu’ une étude de Global Property Guide montre que sur 32 pays étudiés, 27 ont enregistré des baisses de prix plus ou moins importantes. La Thailande fait partie des pays, avec l’Autriche, ou Israël où les prix de l’immobilier ont affiché une petite reprise pour le premier trimestre 2009. Parmi les baisses les plus importantes (premier trimestre 2008 à premier trimestre 2009) on remarque Singapour (-23%), Hong-Kong (-30%), sans surprise, les pays où les prix avaient aussi le plus augmenté.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire