La Thaïlande s’est classée en 25ème position sur les 64 meilleures destinations dans le monde pour vivre et travailler dans le sondage Expat Insider 2019 réalisé par InterNations, une baisse significative par rapport au 18ème rang de l’année dernière.

Le rapport Expat Insider 2019 a interrogé 20 259 expatriés, représentant 182 nationalités et résidant dans 187 pays ou territoires.

L’enquête s’est déroulée du 7 au 28 mars. Les répondants ont été invités à noter leur pays d’expatriation en fonction de 48 facteurs différents – qui relèvent de 17 sous-catégories – liés à la vie à l’étranger.

Les 17 sous-catégories sont ensuite réparties en cinq facteurs principaux: qualité de vie, facilité d’établissement, travail à l’étranger, vie de famille et finances personnelles.

La percée spectaculaire du Vietnam (2e)

C’est Taiwan qui arrive en première place, mais le Vietnam (2e) occupe le premier rang des classements des finances personnelles et du coût de la vie, alors qu’il était respectivement aux 13e et 15e rangs l’année précédente.

La Thaïlande chute de la 18e à la 25e place

En revanche, la Thaïlande est passée de la 18ème à la 25ème place, loin de sa meilleure performance en 2015 (7ème), en grande partie en raison de ses mauvaises performances sur la stabilité politique le respect de l’environnement.

Près de la moitié des répondants basés en Thaïlande ne sont pas satisfaits de l’accessibilité des services administratifs et gouvernementaux en ligne.

En outre, le pays se classe au 56ème rang pour la stabilité politique et l’environnement. «Il n’y a pas de protection de l’environnement dans ce pays», a déclaré un expatrié luxembourgeois en Thaïlande.

Mais la Thaïlande se classe au 21ème rang sur 36 pays de l’indice de vie familiale, les parents expatriés étant satisfaits en général de leur vie de famille en général.

Les répondants sont également particulièrement satisfaits de l’attitude positive de Thaïlandais à l’égard des familles avec enfants (93%).

La qualité des soins médicaux reste l’un des points forts de la Thaïlande

Quelque 80% des expatriés ont attribué une note positive à ce facteur en Thaïlande et le pays figure dans le top 10 mondial.

Mais le grand vainqueur du millésime 2019 demeure Taiwan : depuis son premier classement dans l’enquête 2016, Taïwan s’est toujours classé parmi les cinq premiers.

Taiwan offre une excellente qualité de vie (3ème sur 64 destinations), des finances personnelles favorables (6ème), une durée de vie professionnelle impressionnante (8ème) et de bons résultats en termes de facilité d’installation (14ème).

Cependant, avec seulement 9% des répondants ayant élevé leurs enfants en 2019, il n’y avait pas assez de parents expatriés pour que Taiwan se classe dans l’Indice de vie familiale.

Tous les expatriés à Taiwan notent la qualité (92%) et l’accessibilité financière (89%) des soins médicaux positivement – aucune autre destination n’a obtenu de meilleurs résultats pour l’un ou l’autre facteur depuis que Taiwan est entrée dans l’enquête.

Le Vietnam distance la Thaïlande

Il n’y a pas de meilleur endroit pour les finances et le travail à l’étranger que le Vietnam, il occupe la première place dans les deux indices. Avec l’amélioration des notes attribuées à la qualité de vie et à la facilité d’installation, cela signifie que ce pays se classe pour la première fois dans le top 3, au deuxième rang.

Au total, quatre expatriés sur cinq (81%) sont satisfaits de leur situation financière, nettement au-dessus de la moyenne mondiale (64%).

Il en va de même pour la proportion de personnes qui considèrent que le revenu disponible de leur ménage est suffisant, voire plus que suffisant, pour couvrir les dépenses quotidiennes (96% contre 77% dans le monde).

Conjugué à un équilibre satisfaisant entre travail et vie privée – 71% le jugent favorable, contre 60% dans le monde entier – et une bonne économie (82% de réponses positives contre 63% au niveau mondial), il n’est donc guère surprenant que le Vietnam occupe la première place du programme Travailler à l’étranger.

Mais le pays reçoit un résultat relativement décevant sur l’Indice de la qualité de vie, ne se classant qu’à la 42ème position, bien qu’il s’agisse d’une amélioration par rapport à sa 51ème place en 2018.

Les répondants sont toujours insatisfaits de leur santé et de leur bien-être (56ème) et de leur vie numérique ( 51ème).

«Je n’aime pas le trafic, la pollution et les mauvais systèmes de transport en commun», déclare un expatrié britannique. Plus du tiers (36%) considèrent l’infrastructure de transport de manière négative. Pourtant, 88% sont généralement satisfaits de leur vie.

2/5 (3 Reviews)

1 commentaire

  1. Ce n’est qu’un début, je vis dans ce pays depuis 9 ans, j’y reste encore pour l’instant, la seule raison est que mon fils de 8 ans y est né.

Laisser un commentaire