Si un couple mixte ou de Français peut engager d’un commun accord une procédure selon la loi locale, il est également possible pour tout Français de traduire son conjoint (même étranger) devant la justice française.

Bonjour, la lecture de cet article est réservé à nos lecteurs ayant souscrit un abonnement Premium

Connexion à votre compte abonné (nouvelle fenêtre)

jemabonne