La qualité et le coût des soins médicaux est un sujet majeur de préoccupation des Français établis hors de France.

Mais pour les Français expatriés depuis plus de deux ans, l’adhésion auprès de la CFE est soumise, après 35 ans, au règlement d’un arriéré de cotisations pouvant aller jusqu’à deux années.

Dans une enquête récente, 81 % des Français de l'étranger se déclaraient couverts par une assurance maladie soit individuellement soit par le biais de leur employeur.

Ce qui veut dire qu'un bon cinquième ne l'est pas du tout, essentiellement pour des raisons financières.

Deux cent mille Français et ayant droits de part le monde sont ainsi couverts par la CFE, seule caisse française, c'est à noter, qui ne soit pas déficitaire.

Pour mémoire la CFE offre les prestation suivantes

  • La prise en charge des frais de santé en France et dans tous les pays du monde sur la base des modalités de remboursement garanties par la Sécurité Sociale française (pour vous même et vos ayants droit quel que soit leur nationalité)
  • la continuité des droits avec la Sécurité Sociale à l’occasion de votre retour définitif en France.

Afin de faciliter l’accès à une protection sociale française, le conseil d’administration de la CFE a décidé de suspendre l’application de ce principe de rétroactivité.

Cette mesure exceptionnelle sera appliquée à toute demande d’adhésion* intervenant entre le 01 Décembre 2016 et le 28 Février 2017.

Pour les étudiants et les salariés, l'adhésion en ligne sur le site de la CFE est possible.

* Le délai réglementaire de carence reste toutefois en vigueur (3 mois avant 45 ans ; 6 mois à compter de 45 ans). C’est à l’issue de ce délai que la prise en charge des dépenses de santé devient effective.