Catégories
Expatriation

Assurance-vie, un placement sans risques pour les expatriés ?

A quoi sert un placement en assurance-vie en France si vous êtes expatrié ? C’est le moment de se poser sérieusement la question, avant l’entrée en vigueur d’une disposition de la loi Sapin qui permet au gouvernement de bloquer ces fonds en cas de nécessité.

Vous êtes sans doute nombreux à avoir conservé une compte assurance-vie en France, même après votre expatriation, au cas où…

L’assurance est en effet le placement financier favori des Français, pour plusieurs raisons : une fiscalité très intéressante (un peu moins avec la CSG cependant pour les résidents), et surtout un investissement réputé sans risque, du moins pour la partie investie en “euros”.

Mais le fait est que cette partie en “euros”, réputée très sûre, est presque entièrement placée par les compagnies d’assurance en emprunts d’Etat français.

Un placement qui à terme ne devrait plus rien rapporter (puisque les taux sont proches de zéro pour les emprunts d’Etat en France, voire négatifs…) et qui n’est en fait pas si sûr qu’il en à l’air.

Pour un expatrié, le seul avantage d’un plan assurance vie est successoral (dans la limite de 152.000 euros). Pour le reste il est préférable d’avoir un plan à l’étranger qui offre des garanties supérieures (illimitées pour le Luxembourg, contre 70.000 euros pour la France) et une fiscalité nulle.

Dans son dernier numéro le magazine Investir conseille d’ailleurs aux résidents Français d’ouvrir plusieurs plans dans différents établissements avec moins de 70.000 euros sur chaque compte….

Quant à l’exonération de la CSG, elle pourrait aussi être supprimée pour les expatriés, comme le gouvernement l’a déjà fait pour les loyers, en contradiction avec la jurisprudence européenne.

Les petites magouilles et les artifices déployés par le gouvernement pour ne rembourser que les expatriés dans l’UE, montre à quel point la France est aux abois et enclin à tordre le cou au droit international et à la jurisprudence pour échapper à ses responsabilités.

185 milliards d’euros

C’est ce que la France devrait emprunter sur les marchés en 2017. Ce qui fait d’elle le deuxième plus gros emprunteur de la zone euro, derrière l’Italie.

dettefrance

Ça commence à sentir le Sapin pour l’assurance-vie : votre argent pourrait en effet être bloqué par le gouvernement indéfiniment si les conditions de marché l’exigent.

La pression fiscale n’a jamais été aussi forte en France, la dette aussi élevée, la dépense publique aussi grande, le chômage aussi haut et la croissance aussi faible !

La France n’a pas présenté un budget équilibré depuis …. 1976. Certes comme on dit souvent, la dette de l’Etat n’est en réalité jamais remboursée : elle est payée avec d’autres emprunts. Mais ce système ne fonctionne bien que si les marchés ont toujours confiance dans l’économie du pays emprunteur.

Et quand cette confiance disparaît, l’ajustement est en général brutal et sans préavis. D’où la nouvelle disposition de la loi Sapin, qui permet de bloquer votre assurance-vie “si les conditions de marché l’exigent”, c’est à dire le temps pour l’Etat français de rembourser ses dettes à la Sainte Totoche….

Ça commence à sentir le Sapin

Une disposition de la loi Sapin II va faire froid dans le dos des épargnants qui ont fait confiance à l’assurance-vie et à ses fonds en euros garantis : elle autorise le Haut Conseil du secteur financier à bloquer tout mouvement sur les fonds en euros de l’assurance-vie “si les conditions de marché l’exigent”.

assurancevie2015

Si un tel blocage devait survenir, il ne serait donc plus possible de verser de l’argent dans un fonds en euros et, surtout, il serait impossible d’en retirer, pour un retrait ou pour un arbitrage, pendant plusieurs mois.

Conclusion

Votre assurance vie est en fait à 99% une créance détenue sur les finances de l’Etat français, dont la liquidité pourrait poser problème en cas de retraits massifs des épargnants.

Si vous faites confiance à la classe politique française pour réformer le système actuel et désendetter la France à moyen terme, vous pouvez la conserver.

Si au contraire vous pensez que le seul but des hommes politiques en France est de se maintenir au pouvoir le plus longtemps possible, avec des mesures démagogiques de court terme et qu’il se soucient se vos intérêts financiers à long terme comme de leur première enveloppe : c’est le moment de relever l’échelle, et de transférer votre argent au Luxembourg ou en Suisse. Dans quelques mois ça sera peut-être trop tard.

Par Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.