Le ministère de la Santé publique thaïlandais a confirmé aujourd’hui que les expatriés résidents en Thaïlande ne sont pas éligibles pour le programme de vaccination nationale qui reste jusqu’à nouvel ordre réservé en priorité aux Thaïlandais.

Une annonce qui survient alors que certains expatriés ont annoncé sur les médias sociaux qu’ils s’étaient inscrits grâce à l’application Mo Phrom mise en place pour gérer les rendez-vous réservés aux plus de 60 ans pour une vaccination prévue en juin et juillet.

Les expatriés devront donc attendre plus de détails du gouvernement et pourraient être autorisés à s’inscrire quand il y aura un «surplus de vaccins».

Une perspective qui s’annonce plutôt lointaine compte tenu du retard important accumulé par la Thaïlande dans son programme de vaccination.

Au 28 avril, seulement 1,5% des Thaïlandais ont reçu au moins une injection de vaccin, soit environ 1,2 million de personnes.

Un ou deux ans pour atteindre l’immunité collective

A ce rythme une étude récente de Deutsche Bank estime qu’il faudra à la Thaïlande deux ans pour atteindre l’immunité collective contre la Covid-19 au taux actuel de vaccination.

Des pays beaucoup plus pauvres de l’Asean comme le Cambodge et même le Myanmar ont réussi à vacciner des pourcentages plus élevés de leur population.

Le gouvernement thaïlandais a été critiqué pour la lenteur du déploiement de son programme de vaccination, ne s’appuyant que sur deux types de vaccins et d’autres décisions contestables telles que la vaccination des caddies sur les terrains de golf militaires, plutôt que de prioriser les agents de santé de première ligne.

Selon Michael Spencer, économiste en chef pour l’Asie-Pacifique à la Deutsche Bank et auteur du rapport « Time to Immunity in Asia », la Thaïlande pourrait atteindre l’immunité collective (qui signifie que 70% de la population bénéficierait d’une certaine forme d’immunité), à la fin de 2021 si toutefois le pays triple le taux actuel, soit 190 000 injections par jour.

Cependant, ce taux est peu probable car le gouvernement ne vise qu’à vacciner 50% de la population d’ici la fin de l’année, a déclaré M. Spencer.

Pourtant, la Thaïlande reste dans une position relativement favorable par rapport à ses pairs régionaux, malgré le retard en matière de vaccination, a-t-il ajouté.

Le rapport souligne que même les pays riches d’Asie-Pacifique ont également du mal à se procurer des vaccins. Des pays comme le Japon, l’Australie et la Corée du Sud ont des taux de vaccination bien inférieurs à ceux des économies comparables d’Europe et d’Amérique du Nord.

Le premier pays d’ Asie en matière de vaccinations est Singapour, qui est à 132 jours de l’immunité collective, selon le rapport. La Chine se situe à 153 jours.

Les Français résidant en Thaïlande peuvent-ils se faire vacciner en France ?

Le gouvernement de la France a annoncé récemment que dès le 15 juin tous les Français âgés de 18 ans et plus pourront se faire vacciner sans conditions de santé.

Mais cette possibilité sera t-elle également ouverte aux Français qui résident à l’étranger ?

Les Français de l’étranger résidant dans un pays où ils n’ont pas accès à un vaccin homologué par l’Union européenne (Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca, Johnson & Johnson) pourront « se faire vacciner en France lors de leur passage », a affirmé le secrétaire d’État chargé des Français de l’étranger Jean-Baptiste Lemoyne ce vendredi sur RFI. 

Sur l’ensemble des Français établis hors de France, « 84% sont éligibles aux dispositifs de vaccination locaux avec des vaccins homologués par l’Union européenne »a-t-il déclaré sur l’antenne radio. Mais « nous devons apporter des solutions pour les 16% des Français qui n’ont pas accès aux vaccins homologués par l’Union européenne. »

Ainsi, des négociations sont en cours avec les autorités locales de ces pays étrangers pour « acheminer des premières doses, début mai », selon le secrétaire d’État qui n’a pas précisé de quels pays il s’agissait.

Au 1er janvier 2021, le nombre d’inscrits au Registre des Français établis hors de France s’élevait à 1.685.638 personnes. Le nombre global de Français vivant à l’étranger, y compris ceux qui ne sont pas inscrits dans cette liste, est estimé autour de 2,5 millions, selon le ministère des Affaires étrangères.

Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

One reply on “Pas de vaccins pour les étrangers en Thaïlande”

  1. En Thaïlande, un étranger reste un étranger. C’est pas comme chez nous…

Comments are closed.