Catégories
Entreprises

Big C sur les rangs pour la reprise de Carrefour Thaïlande

La décision de Carrefour sur l’éventuel repreneur aura des conséquences importantes sur le secteur de la distribution en Thaïlande, car elle réduit encore un peu plus le nombre déjà assez modeste de participants.

Avec 39 magasins sur le sol thaïlandais représentant plus de 16 milliards de bahts de CA, Carrefour a décidé de se retirer du marché thaïlandais. Cette décision était connue depuis l’année dernière, mais la reprise du parc de magasins est actuellement en phase de discussion finale entre les différents intéressés.

La décision de Carrefour sur l’éventuel repreneur aura des conséquences importantes sur le secteur de la distribution en Thaïlande, car elle réduit encore  un peu plus le nombre déjà assez modeste de participants. Actuellement, le commerce de grande surface en Thaïlande est dans une situation d’oligopole de fait, dominé par une  poignée de sociétés. Les acteurs ont donc un pouvoir de négociation importants avec les fournisseurs, ce qui pour le moment a permis aux consommateurs de bénéficier de réductions de prix.

Mais ces conditions pourraient devenir moins avantageuses, si le secteur en arrivait a être dominé par un seul détaillant.

Tesco Lotus, a en principe été écarté des négociations en cours pour la reprise des actifs de Carrefour Thailand. Une cessions en faveur de Tesco aurait de toute façon posé problème en raison de la position dominante qu’occupe déjà le groupe britannique en Thaïlande. Le revenu de Tesco Lotus est presque le double de celui de son concurrent le plus proche, et il dispose déjà, de très loin, du plus grand nombre de points de vente.

Carrefour Thailande
En vertu de la loi sur la concurrence commerciale en vigueur en Thaïlande, si une entreprise a plus de 75% de part de marché dans un secteur, il doit y avoir scission pour empêcher la domination monopolistique.

Selon le Département du commerce intérieur, le nombre d’hypermarchés dans le Royaume a considérablement augmenté ces dix dernières années: il a été plus  que multiplié par 10 passant de seulement 65 points à 851. Il y a maintenant 685 points de vente Tesco Lotus, 68 points de Big C, 44 magasins Carrefour et 47 magasins Makro.

En vertu de la loi sur la concurrence commerciale en vigueur en Thaïlande, si une entreprise a plus de 75% de part de marché dans un secteur, il doit y avoir scission pour empêcher la domination monopolistique.

Actuellement les soumissionnaires potentiels sont Big C, partenaire avec le  Groupe français Casino, Central Group, Berli Jucker et PTT PCL (Pétrole de Thailande), trois groupes thaïlandais. Berli Jucker est le seul candidat qui n’a jamais été impliqué dans la distribution. Il s’agit d’un conglomérat dont le président est le magnat des boissons alcoolisées Charoen Sirivadhanabhakdi. Le britannique Tesco, et le japonais Aeon ont été écarté selon une information du Wall Street Journal.

Selon un rapport du Ministère du Commerce, les revenus des quatre géants de la distribution ont régulièrement augmenté chaque année, en ligne avec l’augmentation du nombre de magasins. En 2008, le revenu de Tesco Lotus a dépassé 130.06 milliards de baht, Big C 76.51 milliards, Makro avait 73.18 milliards de baht, et les revenus de Carrefour ont  été  de 27.97 milliards de baht.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire