Catégories
Entreprises

Thai Airways cherche à retrouver son rang

Le temps reste orageux pour la compagnie aérienne thaïlandaise, qui commence l’année avec une série de mauvaises nouvelles

Le temps reste orageux pour la compagnie aérienne thaïlandaise, qui commence l’année avec une série de mauvaises nouvelles, après avoir passé une année 2009 difficile en raison des restructurations dues aux pertes historiques de l’année 2008. La compagnie nationale de Thaïlande a également été rétrogradée en dixième place dans le classement mondial Skytrax des compagnies aériennes.

Le 6 janvier dernier le Président du Conseil exécutif  de Thai, Wallop Bhukkanasut avait été contraint de démissionner après un scandale de bagages excédentaires le concernant directement. M. Wallop a été accusé d’avoir fait transiter sans surcharge quelques 390 kg d’excédent de bagages sur un vol de Tokyo à Bangkok le mois dernier.  Une révélation qui était venu à un moment particulièrement sensible alors que compagnie aérienne nationale de Thaïlande est en pleine restructuration après une perte de plus de 20 milliards de baht en 2008.

Ensuite Thai a du encaisser un recul de 6 places (de la 4e à la 10e place) dans le classement annuel 2009 de Skytrax, qui constitue une référence dans la profession avec un sondage auprès de plus de 16 millions de voyageurs de plus de 95 nationalités. La compagnie thaïlandaise obtient cependant un score honorable de 4 étoiles, et le président de Thai, Piyasvasti Amranand a déclaré qu’il était convaincu que la compagnie nationale pourrait atteindre une cote cinq étoiles d’ici deux ans au maximum. Seuls six compagnies aériennes ont obtenu une note de cinq étoiles, qui récompense les normes de service les plus élevées: Asiana Airlines, Cathay Pacific, Kingfisher Airlines, Malaysia Airlines, Qatar Airways et Singapore Airlines.

thai airways
Thai Airways cherche à rajeunir son image et à regagner son rang dans le classement des compagnies aériennes

En marge de son plan de restructuration, Thai a également annoncé un plan de rajeunissement de son personnel naviguant. L’initiative, qui a été soutenu par le syndicat de la compagnie, fait partie d’un projet visant à rajeunir l’image de marque de THAI et à réduire les coûts d’exploitation, tout en donnant au personnel le choix de rester ou de quitter l’entreprise.

Cette possibilité présentée comme un “plan de séparation mutuelle” , cible exclusivement le personnel de bord féminin âgé de 45 ans et plus. Pour éviter les allégations de discrimination sexuelle et fondées sur l’age, le plan est conçu sur une base volontaire pour des agents de bord qui ont servi pendant au moins 15 ans a qui on propose une somme forfaitaire pouvant aller jusqu’à 30 fois leur salaire mensuel.

Piyasvasti Amranand, qui dirige la compagnie nationale de Thaïlande a indiqué que ce projet aiderait la compagnie aérienne à réduire ses coûts d’exploitation, compte tenu des différences importantes de salaires entre les membres les plus âgés du personnel de cabine qui gagnent environ 100.000 bahts par mois, tandis que leurs collègues plus jeunes sont payés environ 30.000 bahts.

La compagnie aérienne Thai airways qui appartient à 90% au gouvernement thaïlandais est actuellement en pleine restructuration après avoir accusé un déficit historique de 21,3 milliards de bahts en 2008, sa première perte annuelle en 43 ans. Thai Airways a successivement accusé la forte hausse des prix du carburant, le ralentissement économique mondial et la profonde crise politique qui a gravement pénalisé le tourisme en Thaïlande. La fermeture des aéroports de Bangkok pendant une semaine fin 2008, suite aux manifestations de l’Alliance populaire pour la démocratie, aurait à elle seule occasionnée quelque 14 milliards de bahts de pertes.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

  • Je ne voyage plus sur cette compagnie depuis bien longtemps, passe encore que les avions soient des vieux 747 sans écran individuel, mais le fait que lorsqu’un problème se produit il n’est pas réglé honnêtement. ex lors du blocage de l’aéroport l’an dernier, j’ai eu à la place d’un BKK paris un u tapao Francfort. jusque là pas de problème, je comprends, mais arrivé à Francfort j’ai du payer moi même le billet Francfort paris pour 760 euros deux aller simples. j’estime que la compagnie à qui j’ai acheté deux paris bkk doit me ramener comme elle le peut à Paris mais sans frais supplémentaire. chose curieuse à Francfort, des passagers ayant acheté leur billet thai airways non à la compagnie comme moi mais par une agence de voyage avaient un billet Francfort paris gratuit.
    J’ai écris à la thai qui m’a proposé 200 euros (contre 760 dépensés) pour solde de tout compte. J’ai accepté car je ne voulais pas me lancer dans un procès. Mais ou la cie me doit quelque chose et c’est la totalité ou elle ne me doit rien. dans le cas présent, elle me devait cette somme mais n’a pas voulu payer car comme me l’a dit une employée récemment, cela leur avait couté cher de rembourser et ils ont stoppé. Ne voulant plus avoir affaire à des gens malhonnêtes, je voyage sur air France ou Singapore airlines quant je vais en Thaïlande (3 voyages par an pour 3 personnes) soit 9 billets annuels perdus pour la cie . un proverbe chinois dit “que la réputation est un second patrimoine” la thai ne le connait visiblement pas.