Catégories
Bourse

Le SET (bourse de Thaïlande) au dessus des 500

Pour la première fois depuis le mois d’octobre 2008, l’indice phare de la bourse de Bangkok est repassé au dessus de la barre des 500 points, suivant ainsi le mouvement de reprise des bourses asiatiques.

Le SET a gagné près de 3% hier, dépassant le seuil psychologique des 500 points, pour la première fois depuis le mois d’ octobre, suivant la tendance générale des marchés avec comme perspective  que l’économie mondiale commence à se rétablir.

Le marché des valeurs thaïlandaises a repris près de 23 % cette année, par rapport à son plus bas de 411 au mois de mars dernier. Les grandes capitalisations du marché ont été au centre de la frénésie d’achat d’hier (aujourd’hui les marchés sont fermés car le 5 mai est un jour férié en Thailande, fête du couronnement du roi) avec PTT  en hausse de 5,28%, Thoresen Thai Agencies plus 10,37%, et la Banque de Ayudhya grimpe de  5,26 %

Le SET au dessus des 500 points

L’euphorie a été alimentée par les flux de capitaux, en provenance des investisseurs plus optimistes à propos de la situation économique mondiale, après que plusieurs indicateurs aient montrés des signes de reprise.

Le Singapour Straits Times Index a enregistré la plus forte hausse avec 5,65%, suivi par le Hong Kong Hang Seng Index à + 5,54% et l’indice Shanghai Composite Index en hausse de 3,32%.

Le marchés des actions asiatiques, en particulier si on regarde le PER ( prix par rapport aux revenus de dividendes), est encore très bon marché.

Un scénario déjà vu ?

Le SET pourra t-il s’orienter vers une reprise rapide comme après la crise de 1997 ? Pendant les neuf premiers mois de l’année 1998, le SET avait enregistré une baisse de 63% avant de regagner 60% sur les trois derniers mois de l’année. La reprise avait donc été très forte et très rapide.  Le scénario pourrait se répéter en 2009 avec une baisse continue sur les 6  premiers mois de l’année,  suivi d’une rapide reprise.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.