Catégories
Économie

Fusions-acquisitions : une année exceptionnelle pour la Thaïlande

L’appétit des entreprises thaïlandaises a fortement augmenté en 2019, la valeur globale de leurs transactions atteignant 6,4 milliards de dollars, soit 67% du total de la région.

La Thaïlande a enregistré une forte activité de fusions et acquisitions (M&A) en 2019, avec des montants importants, comme l’acquisition de la banque indonésienne PT Bank Permata par la Bangkok Bank en décembre pour 2,7 milliards de dollars américains (81,3 milliards de bahts)

Dealogic, un site d’information financière basé au Royaume-Uni, a dénombré 67 acquisitions transfrontalières en Asie du Sud-Est cette année.

Le montant total des transactions s’élève à 9,6 milliards de dollars, soit près du triple des 3,5 milliards de dollars en 2018, selon Dealogic cité par Nikkei. 

Alors que les entités thaïlandaises dirigent les acquisitions régionales, les sociétés basées au Vietnam et en Indonésie ont été les principales cibles entre 2015 et 2019, respectivement, selon les données de Dealogic.

Fusions et acquisitions (M&A) en 2019 dans les pays d'Asie du Sud-Est
Fusions et acquisitions (M&A) en 2019 dans les pays d’Asie du Sud-Est (2015-2019). Source : Nikkei

La taille moyenne des transactions a atteint 144 millions de dollars, le niveau le plus élevé des 10 dernières années.

Les fusions et acquisitions régionales d’Asie du Sud-Est ont été dominées par les économies les plus avancées de la région. 

La valeur globale des transactions des entreprises thaïlandaises a atteignant 6,4 milliards de dollars en 2019, soit 67% du total de la région.

Le producteur de pétrole PTT Exploration and Production a acquis les activités malaisiennes de la société américaine Murphy Oil pour 2,1 milliards de dollars cette année, tandis que Siam Cement a acheté une participation de 55% dans la société indonésienne d’emballage en papier Fajar Surya Wisesa en mai.

Les levées de fonds des entreprises thaïlandaises ont également enregistré une forte progression avec Asset World Corporation (AWC), la société hôtelière et immobilière du milliardaire thaïlandais Charoen Sirivadhanabhakdi, qui a levé un record de 48 milliards de bahts dans le cadre du premier appel public à l’épargne (PAPE) jamais réalisé en Thaïlande.

Une levée de fonds souscrite à 53% par des investisseurs étrangers.

Acquisition de Permata par la Bangkok Bank

La Bangkok Bank (BBL) a conclu en décembre un accord d’achat d’actions conditionnel pour acheter une participation de 89,1% dans PT Bank Permata en Indonésie dans le cadre d’un accord d’un montant de 2,7 milliards de dollars, marquant le premier achat majeur d’une banque étrangère par une banque thaïlandaise.

BBL, troisième banque du pays en termes d’actifs, s’attend à ce que la transaction soit finalisée en 2020.

L’accord s’inscrit dans le cadre de la stratégie de BBL pour devenir une banque régionale avec une plus grande présence sur les marchés d’Asie du Sud-Est.

Au 30 septembre, la valeur comptable de Permata était de 1 498 roupies (3,23 bahts) par action, selon un communiqué de la BBL.

Le financement provient d’une combinaison de ressources internes et d’un financement par le biais des sources de financement régulières de la banque, a déclaré BBL, ajoutant qu’elle n’avait pas l’intention de recapitaliser pour financer l’acquisition.

Fondée en 1955, Permata est une banque commerciale qui propose des produits et services bancaires à plus de 3,5 millions de clients particuliers, petites entreprises et entreprises. La banque est cotée à la Bourse d’Indonésie.

Au 30 septembre, Permata comptait 332 points de vente, y compris des succursales et des succursales mobiles, et 989 distributeurs automatiques de billets dans 62 villes d’Indonésie.

 La banque affiche un montant de prêts de 108 000 milliards de roupies et des dépôts de 120 000 milliards de roupies.

BBL possède le plus grand réseau bancaire international parmi ses pairs (à l’exception de ceux dont les sociétés mères sont des banques étrangères). 

BBL opère dans tous les pays de l’Asean à l’exception du Brunei.

La fusion bancaire TMB avec Tanachart

Après des mois de spéculations sur la fusion de la Banque TMB avec l’un de ses homologues du secteur bancaire thaïlandais, la banque a conclu un protocole d’accord avec Thanachart Bank (TBank) en février pour la consolidation d’un accord d’une valeur de 167 milliards de bahts, marquant ainsi le plus grand accord de fusions et acquisitions du secteur bancaire local.

Tanachart Bank
Le crédit auto est un domaine d’expertise privillégié pour TBank, le leader du marché.

La nouvelle banque issue de la consolidation de TMB, la septième banque du pays en actifs, et de TBank, sixième banque, restera en sixième position avec 1,91 trillion de bahts d’actifs.

Bank of Ayudhya se classe cinquième avec 2,27 trillion de bahts.

Les clients de TMB et de TBank représentent une base commune de 10 millions, dont moins de 10% sont les clients des deux banques.

Les deux banques comptent 900 succursales au total et emploient environ 19 000 personnes.

La nouvelle entité issue de l’intégration de TMB et TBank prévoit de se concentrer sur trois domaines d’activité principaux: les prêts automobiles, les prêts hypothécaires et les services de conseil financier.

Le crédit auto est un domaine d’expertise pour TBank, le leader du marché.

Selon le plan, TMB achètera TBank par le biais de nouvelles actions et d’un financement par emprunt.

Après l’intégration, la banque néerlandaise ING, Thanachart Capital (TCAP), le ministère des Finances, la Scotia Netherland Holding (BNS) du Canada et le Fonds Vayupak détiendront des participations de 21,97%, 20,8%, 11,25%, 5,69% et 8,77%, respectivement, tandis que les actionnaires minoritaires constitueront le reste.

Le ministère des Finances détient une participation de 25,9% dans TMB et ING une participation de 29,9%. TCAP, cotée à SET, détient 51% du capital de TBank, tandis que BNS détient le reste.

En décembre, TMB a levé 38 milliards de bahts grâce à l’exercice par ses actionnaires de droits de souscription transférables (TMB-T1) pour les actions nouvellement émises dans le cadre de son projet d’acquisition.

L’intégration devrait être achevée en 2020.

La fusion de TMB Bank et Thanachart Bank devrait être achevée en 2020.

Le rachat de SCB Life par FWD Group

Il y a quelques années, les pourparlers entre la Siam Commercial Bank (SCB), la plus grande banque du pays en termes d’actifs, et l’assureur basé à Hong Kong FWD Group sur une vente potentielle de SCB Life Assurance n’ont pas abouti à une conclusion sur les prix.

Les parties ont repris les négociations cette année et ont finalement trouvé un accord.

SCB a conclu au milieu de l’année un accord pour vendre 99,2% de SCB Life à l’assureur FWD Group Financial Services pour 92,7 milliards de bahts, ce qui marque la plus importante acquisition d’assurance vie en Asie du Sud-Est.

La banque et la société d’assurance basée à Hong Kong, détenue par un fils du magnat Li Li-shing, ont également conclu un accord de bancassurance de 15 ans, permettant à FWD de vendre des produits d’assurance vie dans plus de 1000 succursales SCB à travers le pays. 

À son tour, la banque a obtenu une contrepartie de 17,7 milliards de bahts pour l’opération dans laquelle les revenus seront réalisés au cours des 15 prochaines années.

Après l’acquisition, le total des assurés de FWD Thaïlande s’élève à environ 3,7 millions.

FWD a considérablement étendu son empreinte en Asie, où presque tous les pays ont encore une faible pénétration d’assurance, ce qui représente une opportunité pour l’entreprise.

Pacific Century Group, la société mère de FWD, a conclu en 2012 un accord pour acquérir des unités d’assurance-vie, d’assurance générale, de retraite et de planification financière à Hong Kong et Macao, ainsi que des activités d’assurance-vie en Thaïlande auprès d’ING dans le cadre d’un accord de 64 milliards de bahts.

La présence de FWD en Asie comprend l’Indonésie, le Japon, Singapour, les Philippines, la Thaïlande et le Vietnam.

AWC lève 48 milliards de bahts

Le 10 octobre 2019, Asset World Corporation (AWC), la société hôtelière et immobilière du milliardaire thaïlandais Charoen Sirivadhanabhakdi, a levé 48 milliards de bahts dans le cadre du premier appel public à l’épargne (PAPE) jamais réalisé en Thaïlande.

La société a annoncé que le produit serait utilisé pour acquérir des actifs et développer et rénover des propriétés existantes, qui comprennent des bâtiments d’accueil, de vente au détail / en gros et de bureaux.

Après l’introduction en bourse, le conseil d’administration d’AWC a approuvé un budget de 55 milliards de bahts pour un plan stratégique quinquennal qui vise à avoir un total de 27 hôtels avec 8 506 chambres d’ici 2024, contre 14 hôtels avec 4 421 chambres maintenant.

Environ la moitié du budget de 55 milliards de bahts a été mis de côté pour acheter des actifs à Bangkok et dans les principales destinations touristiques du groupe TCC, propriété de la famille Sirivadhanabhakdi.

Les actifs visés comprennent quatre hôtels à Bangkok et dans les principales provinces, six hôtels en développement ou en cours de rénovation et deux projets à usage mixte en développement.

AWC a également conclu des accords avec Marriott International en novembre, pour trois marques d’hôtels en Thaïlande pour aider à renforcer le service d’accueil de la partie thaïlandaise.

En vertu de ces accords, AWC devrait ouvrir le Courtyard by Marriott de 248 chambres à Phuket fin 2020, ainsi que le Marriott Marquis de 900 chambres et le JW Marriott de 398 chambres situés dans le nouveau projet polyvalent d’ASW à Pattaya.

Ces développements font d’AWC le plus grand propriétaire d’hôtels de moyenne à haute gamme en Thaïlande, avec un portefeuille comprenant la gestion de chaînes hôtelières internationales comme Hilton, InterContinental, Melia, Banyan Tree, Okura, Le Meridien et Marriott.

Principales sources : Bangkok Post, The Nation, Nikkei

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire