Noppadol Kannikar, directeur de Super Poll, un centre de conseil consultatif dirigé par des professeurs et experts, a évalué (en pourcentage) les priorités du gouvernement grâce à un sondage auprès de 1 094 Thaïlandais du 3 juin au 15 juin.

Pour la grande majorité, 84,4 %, c’est la question du “bread and butter” (sous-entendu leur gagne-pain) qui doit être la priorité du gouvernement.

Les Thaïlandais souhaitent que le gouvernement revoie  à la hausse leur revenus nets et trouve une solution aux nombreux problèmes économiques du pays.

La lutte contre la corruption n’est pas une priorité

Seulement 4,0% estiment que l’injustice politique est une priorité, 3,0% pour le développement national et 2,6% pour les transports, les accidents et la circulation. La lutte contre la corruption est considérée comme une faible priorité.

Bien que les interrogés reconnaissent l’importance des problèmes politiques, ils sont seulement une minorité a estimé qu’il s’agit d’une réelle priorité.


En effet, le sondage montre que «87% des personnes interrogées estiment qu’il y a très peu ou pas de justice politique dans les circonstances actuelles, contre 13% qui estiment qu’il existe une justice politique. », explique Thai PBS.

Ainsi, d’après les résultats du sondage, Noppadol Kannikar suggère au gouvernement trois mesures immédiates : « atténuer les conflits entre les intérêts acquis, augmenter le salaire net et accélérer les actions en faveur de la justice politique».

L’université de recherche de Bangkok, «Bangkok Poll » complète le sondage de Super Poll: 65,5% des 1 196 personnes interrogées pensent que le nouveau gouvernement manque de stabilité, contre 34,4% qui le considèrent comme stable.

Ainsi pour tenter de résoudre ce problème, 59,6 % des questionnés pensent que les inégalités sociales et aider les pauvres doivent être la priorité du gouvernement.

58,1% pensent que la réforme économique et les investissements devraient être traités rapidement tandis que 44,7% ont évoqué le problème de la corruption. Une grande différence de réponse entre les deux sondages qui amène à se questionner sur les priorités gouvernementales.

4.2/5 (5 Reviews)

2 Commentaires

  1. Pourquoi s’inquiéter aujourd’hui alors qu’en mars dernier, ils avaient l’occasion de changer le cours des choses lors des élections législatives ?

  2. Il faut croire au Bon Dieu pour croire en la justice ! Pour ma part, étant très pragmatique je crois aux forces de la nature, ce qui est mal conçu s’écroule !
    Le parasite le plus stupide sur la terre est sans nul doute l’être humain.

Laisser un commentaire