Catégories
Économie

Le SMIC thailandais augmente de 6,7%

La Commission nationale des salaires thaïlandais a décidé de relever le salaire minimum quotidien de 8 à 17 baht par heure, selon les provinces, soit une augmentation de 6,7% en moyenne.

La Commission nationale des salaires thaïlandais a décidé de relever le salaire minimum quotidien de 8 à 17 baht par heure, selon les provinces

Le salaire minimum journalier enregistre la plus forte hausse de 17 baht dans la province touristique de Phuket,  et 9 baht dans la capitale de Bangkok, ou le salaire est déjà le plus élevé de la Thailande. La hausse des salaires devait être effective à partir du  1er janvier 2011.

La commission a examiné la qualité de vie des travailleurs, le taux d’inflation et l’économie de chaque province pour prendre sa décision.

Le salaire minimum journalier à Bangkok et ses environs sera porté à 215 baht contre 206 aujourd’hui. L’augmentation, qui équivaut à une hausse de 6,7% en moyenne, est considéré comme une amélioration significative. L’augmentation portera le salaire minimum moyen à 176,3 bahts par jour, a déclaré Somkiat Chayasriwong, le secrétaire permanent du travail et président de la commission des salaires

Le Bureau de la sécurité sociale estime que environ 2 millions de travailleurs thaïlandais et 2 millions de travailleurs migrants bénéficieront de l’augmentation. L’augmentation pour les travailleurs thaïlandais ajoute plus de 6,92 milliards de baht à la masse salariale nationale, tandis que l’augmentation pour les travailleurs migrants s’élève à plus de 7,78 milliards de baht. L’augmentation de 17 baht du salaire minimum à Phuket, à partir de 204 baht à 221 baht, est le plus élevé dans le pays.

La taille de la population active en Thaïlande dépasse maintenant 38,24 millions (2009 est.), avec la majorité de la population active de moins de 35 ans. Chaque année, environ 800.000 personnes se joignent à cette force.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.