L’économie thaïlandaise poursuit son redressement

La semaine dernière le vice-Premier ministre Somkid Jatusripitak a annoncé que la croissance du produit intérieur brut (PIB) au troisième trimestre de cette année dépassera 4%.

L’économie thaïlandaise devrait croître de près de 4% cette année, soit le taux le plus élevé depuis 2012, selon les dernières prévisions du ministère des finances.

La semaine dernière le vice-Premier ministre Somkid Jatusripitak a annoncé que la croissance du produit intérieur brut (PIB)  au troisième trimestre de cette année dépassera 4%.

Cette croissance s’explique principalement par trois facteurs: une reprise des exportations, une croissance vigoureuse du tourisme et des revenus agricoles élevés au premier semestre de cette année.

Cependant, la croissance a jusqu’ici été concentrée dans les secteurs liés aux exportations et au tourisme, tandis que les revenus agricoles ont diminué au second semestre.

Une croissance tirée par les exportations et le tourisme

La croissance de l’économie thaïlandaise cette année a été largement soutenue par la reprise des exportations, qui devrait se prolonger jusqu’à l’année prochaine.

Cette situation correspond à la reprise des principaux marchés d’exportation de la Thaïlande, en particulier les États-Unis.

Les exportations devraient augmenter de 8% cette année, après s’être contractées pendant quatre années consécutives.

Les exportations et le tourisme en nette hausse

La croissance des exportations vers tous les principaux marchés de la Thaïlande, à savoir les États-Unis, l’UE, la Chine, le Japon et l’Asean, a été forte.

La croissance de ces marchés devrait se poursuivre l’année prochaine, avec une accélération aux États-Unis.

Cela conduirait à la poursuite de la reprise des exportations l’année prochaine, bien que la croissance pourrait être légèrement inférieure à celle de cette année.

De même, le tourisme continue de croître nettement cette année et devrait continuer à croître l’année prochaine.

Cela est en partie dû au fait que de nombreux touristes chinois, de Corée du Sud, de Taïwan et d’Europe ont transféré leur destination de voyage vers  l’Asie du Sud-Est pour des raisons politiques et de sécurité.

En outre, le nombre d’arrivées de touristes devrait aussi profiter d’une reprise due à la fin de la période de deuil du roi Rama IX.

Les retombées des exportations et du tourisme vers d’autres secteurs de l’économie se feront sentir au cours du dernier trimestre de cette année.

Les revenus immédiats des exportations sont concentrés dans les industries d’exportation, tandis que ceux du tourisme sont concentrés dans quelques destinations touristiques majeures en Thaïlande.

Cependant, l’augmentation des dépenses dans ces deux secteurs entraînera une augmentation de la production de biens et, par conséquent, des revenus plus élevés dans d’autres secteurs.

Cet effet se fait sentir progressivement; les ventes au détail, par exemple, ont commencé à augmenter.

Les revenus agricoles en hausse de 20%

Les revenus agricoles, qui ont augmenté de près de 20% au premier semestre de cette année, ont également contribué à stimuler les dépenses.

Les revenus agricoles tirés du riz, du caoutchouc et du sucre ont été élevés au premier semestre par rapport à la même période de l’année dernière.

La croissance des revenus du caoutchouc et du sucre s’est ralentie au second semestre alors que les prix mondiaux ont commencé à baisser.

Les revenus des riziculteurs continueront d’augmenter l’an prochain, tandis que ceux des producteurs de caoutchouc et de canne à sucre pourraient être en baisse.

L’année prochaine, le cours mondial du riz devrait augmenter de près de 20% en raison de la chute du stock mondial de riz. D’un autre côté, les prix du caoutchouc devraient baisser car la Chine a achevé son réapprovisionnement depuis le milieu de l’année. Les prix du sucre devraient également baisser avec une production importante en provenance du Brésil, de la Thaïlande et de l’Inde l’année prochaine.

Conscients que la plupart n’ont pas vu leurs revenus augmenter beaucoup cette année alors que les retombées des exportations et du tourisme prennent du temps, et que les revenus agricoles ralentissent, le gouvernement a pris des mesures pour aider les ménages à faible revenu.

Un programme gouvernemental spécial vise les personnes à faible revenu (gagnant 100 000 bahts par an ou moins) en fournissant aux 11,4 millions de personnes admissibles une carte avec des allocations mensuelles pour les besoins de première nécessités et le transport.

L’Institut de recherche et de développement de la Thaïlande (TDRI) estime que l’utilisation de ce programme représentera 40 milliards de bahts, soit 0,3% du PIB d’octobre 2017 à septembre 2018.


0/5


(0 Reviews)

Laisser un commentaire

Récents

34,364FansJ'aime
184FollowersSuivre
2,142FollowersSuivre
1,457FollowersSuivre
339AbonnésSouscrire
0/5 (0 Reviews)