Catégories
Économie

Crise thaïlandaise : plus d’un milliard d’euros de pertes prévues

Entre 1.13 et 1.6 milliards d’euros, c’est ce que pourrait couter à la Thaïlande, la prolongation de la mobilisation des “chemises rouges”.

De 1.13 à 1.6 milliards d’euros, c’est ce que pourrait couter à la Thaïlande, la prolongation de la mobilisation des “chemises rouges”

Entre 50 et 70 milliards de Baht : c’est le montant de la facture  des manifestations de masse prolongée du Front uni de lutte contre la démocratie contre la dictature (UDD), selon l’estimation faite par le Centre de Prévision de l’économie et des affaires (Center of Economic and Business Forecast CEBF) de l’Université de la Chambre de Commerce thaïlandaise.

Le directeur du CEBF, le Dr Thanawat Polvichai, a déclaré que l’estimation était basée sur l’hypothèse que les troubles seraient prolongés jusqu’au 15 mai 2010, lorsque les dirigeants de l’UDD ont promis de se rendre à la police, et que de nouvelles violences ne se produisent pas entre temps.

Le Dr Thanawat a reconnu dans ses estimations que les rassemblements avaient grandement affecté l’économie nationale, la confiance des consommateurs et des investisseurs ainsi que les négociations commerciales et le tourisme.

Reporter: Ussavasodhi Santibhap

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.