C’est une première, même si en montant bruts la différence n’est pas très importante, le Japon ne sera plus en tête des investisseurs étrangers en Thaïlande cette année.

La Chine prend la première place en apportant le plus de fonds directement, et indirectement via Singapour.

Dans les huit premiers mois de cette année, Singapour a pris la place du plus grand investisseur direct étranger, après avoir investi dans 51 projets d’une valeur de 13,14 milliards de baht, suivie par la Chine avec 37 projets d’une valeur de 10,7 milliards et le Japon avec 92 projets d’une valeur de 9.9 milliards de baht.

Après avoir enquêté sur les sources des fonds d’investissement, le BOI a constaté que de nombreuses entreprises chinoises ont investi en Thaïlande via Singapour, et a donc considéré la Chine comme le plus grand investisseur étranger dans le pays cette année.

Un total de 332 projets d’investissements étrangers pour une valeur de 50,2 milliards de baht  (environ 1,25 milliard d’euros) ont été déposés pour approbation du BOI de janvier à août 2015.

Une masse d’investissement qui devrait créer au moins 18.250 emplois pour les Thaïlandais et 2.431 emplois pour les étrangers.

Depuis la création du BOI il y a 49 ans, le Japon a toujours été le principal investisseur étranger en Thaïlande.

Mais cette année les entreprises chinoises ont investi dans de nombreux projets industriels axés sur la création d’énergie alternative, la production de cellules solaires, l’industrie automobile et la production de pneumatiques.

Dans le même temps les investissements japonais se déplacent vers les services, les technologies de l’information et le commerce, qui nécessitent moins de capitaux que les industries lourdes.

Toutefois, selon le Board of Investment (BOI), en vertu de la nouvelle politique du Royaume qui vise à promouvoir les industries de haute technologie, le Japon pourrait redevenir le plus grands investisseur en Thaïlande l’année prochaine.

 

 

0/5 (0 Reviews)

Laisser un commentaire