Catégories
Économie

Les exportations de riz thaïlandais chutent de 37%

Les exportations de riz thaïlandais de janvier à novembre 2012 ont diminué de 37% en volume et de 25% en valeur par rapport à la même période de l’année 2011 selon l’Association des exportateurs de riz thaïlandais.

Les exportations de riz thaïlandais de janvier à novembre 2012 ont diminué de 37% en volume et de 25% en valeur par rapport à la même période de l’année 2011 selon l’Association des exportateurs de riz thaïlandais.

Le volume des exportations de cette année a atteint 6,4 millions de tonnes d’une valeur de 135 milliards de baht, comparativement à 10,1 millions de tonnes et une valeur de 178 milliards au cours de la même période l’an dernier.

Le volume total des exportations de riz pour 2012 est maintenant prévu pour atteindre seulement 6,5 millions de tonnes cette année, classant la Thaïlande troisième plus grand exportateur mondial, derrière l’Inde à 10 millions de tonnes et le Vietnam à 7,2 millions de tonnes.

Le volume total des exportations de riz pour 2012 est maintenant prévu pour atteindre seulement 6,5 millions de tonnes, en baisse de 40%

Le prix du riz thaïlandais est monté cette année jusqu’à US $ 648 par tonne, soit une augmentation de 16% en glissement annuel en raison du programme gouvernemental de soutien au prix du riz. La Thaïlande est maintenant désavantagée par rapport à ses concurrents tels que l’Inde, le Pakistan et le Vietnam, qui le mois dernier a abaissé son prix du riz à US $ 410 par tonne, le plus bas du marché.

Le gouvernement a accumulé de gigantesques stocks de riz d’un montant estimé à 12 millions de tonnes, une politique qui présente davantage de difficultés pour les exportateurs. Les principaux importateurs de riz thaïlandais sont le Nigeria, l’Irak, l’Afrique du Sud, la Côte-d’Ivoire et l’Indonésie

Des pertes colossales

La Thaïlande est sur le point de perdre jusqu’à 150 milliards de baht (environ 3,75 milliards d’euros) par récolte à travers le programme gouvernemental d’achat du riz à des prix artificiellement élevés, selon une étude de la Banque mondiale rendue publique mercredi.

Alors que l’économie thaïlandaise devrait se développer au rythme de croissance de 4,7% cette année, la Banque mondiale a également prévenu que le gouvernement subirait des pertes énormes à cause des politiques populistes engagées depuis les dernières élections générales.

Dans le cadre du projet de soutien aux prix du  riz, le gouvernement paie aux agriculteurs thaïlandais 15.000 bahts par tonne pour le riz blanc brut non décortiqué et 20.000 bahts par tonne pour le Hom Mali, ou riz jasmin. Les achats ont commencé en octobre 2011 pour ces cours bien au-dessus du prix du marché, et ont également provoqué un regain important des importations illégales en provenance des pays voisins où les prix du riz sont  15 à 20% moins chers.

La Banque mondiale a estimé que le gouvernement a déjà dépensé 376 milliards de baht en achetant du riz pendant l’année financière qui s’est terminée le 30 septembre 2012, et devrait dépenser encore 450 milliards de bath en plus au cours de cette année fiscale, ce qui équivaut à 3,8% du produit intérieur brut.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire